Uniprix
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
06 juillet 2015

La fasciite plantaire

La fasciite plantaire est une inflammation douloureuse du fascia plantaire, un ligament fibreux attaché à l’os du talon, qui s’étend jusqu’à la base des orteils et qui soutient la cambrure du pied. Elle est généralement occasionnée par des mouvements répétitifs, qui étirent le fascia et causent de petites déchirures. 

Les symptômes 

La fasciite plantaire  se traduit essentiellement par une douleur au talon, de vive à légère, qui survient principalement le matin. Il est toutefois possible qu’elle apparaisse puis disparaisse durant la journée, notamment après une activité physique. 

Les facteurs de risque

La plupart du temps, la fasciite plantaire survient  à la suite de situations où le fascia plantaire et le talon sont soumis à une pression supplémentaire. Voici les facteurs de risque les plus fréquents : 

  • la pratique de sports sans échauffement préalable ou sans équipement adéquat
  • un surplus de poids (obésité et grossesse) exerçant une pression accrue sur le fascia plantaire; 
  • le port de chaussures dont les semelles ou les talons sont trop durs (mauvais soutien de la voûte plantaire et du talon); 
  • la station debout ou la marche prolongée sur des surfaces dures; 
  • la perte de souplesse à partir de 45 ans; 
  • les pieds plats ou les pieds creux;
  • le diabète  ou une maladie inflammatoire, telle que la polyarthrite rhumatoïde.

Les soins de base

Pour éviter d’aggraver la blessure lorsque l’on souffre d’une fasciite plantaire, on réduit sans tarder l’activité physique responsable et on consulte un professionnel de la santé pour obtenir les soins appropriés. D’ici là, voici quelques moyens de soulager la douleur. 

  • La glace. L’application d’un sac de glace ou d’un sac en gel froid aidera à réduire l'inflammation. On l’applique sous le pied dès les premières douleurs, durant une quinzaine de minutes, plusieurs fois par jour, tous les jours. On prend soin de surélever le pied par rapport au reste du corps. 
  • Les médicaments. Les analgésiques et les anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène, peuvent contribuer à soulager la douleur. Ils ne doivent toutefois pas être pris durant plus de 2 à 3 jours sans consulter votre pharmacien de famille.

    Si la douleur persiste, des injections de cortisone par le médecin pourraient être envisagées afin de réduire l’inflammation davantage.

Les dispositifs de soutien. Bien souvent, l’essentiel du traitement de la fasciite plantaire consiste à supporter le pied pour offrir du repos au fascia plantaire. Voici quelques dispositifs de soutien à cet effet. 

  • Les semelles et talonnettes orthopédiques. Inséré dans les chaussures, ce type de coussinets de compensation procure de bons points d’appui pendant que les structures du pied se fortifient. 
  • Le bandage pour le sport soutient la voûte plantaire lorsque l’on fait des étirements ou permet de pratiquer un sport tout en laissant le fascia plantaire au repos.
  • Le plâtre ou l’attelle. Il arrive que l’on recommande le port d’un plâtre ou d’une attelle afin de mettre le fascia plantaire au repos.

Les traitements et les exercices

Certains exercices ciblés peuvent contribuer à relâcher les tensions dans les muscles et ainsi, aider la guérison de la fasciite plantaire et prévenir les rechutes. 

Les exercices d'étirement au niveau du mollet, du tendon d'Achille et du dessous du pied. Voici quelques suggestions : 

  • En position assise, on tente d’attraper avec les orteils un mouchoir déposé sur le plancher. On répète plusieurs fois. 
  • Toujours en position assise, on passe une serviette sous le pied et, tout en la tenant de chaque côté, on allonge la jambe afin de créer une résistance avec la serviette.

Les massages du pied, à effectuer principalement avant et après une activité physique afin d’assouplir le fascia plantaire.

Les traitements de réadaptation en physiothérapie à l’aide d’un programme d’exercices adapté permettront de réduire les tensions dans les fascias et dans les muscles interreliés des jambes et du bassin.  

Le repos. La fasciite plantaire est une blessure longue à guérir. Il faut donc diminuer, voire stopper la pratique des exercices qui touchent aux articulations de soutien aussi longtemps que la douleur est présente. 

La chirurgie. Utilisée en dernier recours, elle vise à réduire la tension sur le fascia plantaire en le sectionnant partiellement. Cette intervention, non sans risque, réussit dans 95 % des cas. 

L’épine de Lenoir : une complication

L'épine de Lenoir est une complication possible de la fasciite plantaire. Il s’agit d’une petite excroissance osseuse, qui se développe à l’emplacement où le fascia plantaire atteint l'os du talon. Elle vise à soutenir la tension accrue provenant du fascia. Près de la moitié de ceux qui souffrent d’une fasciite plantaire ont également une épine de Lenoir.

Règle générale, la douleur imputée à l’épine de Lenoir est occasionnée par l’inflammation qui découle de la fasciite plantaire. Une fois celle-ci guérie, l'épine de Lenoir reste mais n’engendre pas de douleur.

Services en pharmacie

Votre pharmacien de famille  est en mesure de vous suggérer les dispositifs de soutien plantaire appropriés et de vous montrer comment les utiliser. Selon la gravité de votre blessure, il peut également vous rediriger vers un médecin.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.