Médicaments
Médicaments
Apotex - À l'avant garde des génériques
Entrez le nom du médicament
 
Effectuez une recherche basée sur la première lettre du nom.
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Buscopan

Nom générique

hyoscine

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'hyoscine appartient à la classe des médicaments appelés antispasmodiques. Elle s'utilise pour soulager les spasmes des muscles lisses (crampes) dans l'estomac, l'intestin, la vessie et l'urètre. L'hyoscine réduit les spasmes en relâchant les muscles lisses dans chacun de ces organes. La forme injectable est utilisée pour soulager les mêmes types de spasmes musculaires durant des examens diagnostiques.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Comprimés

Un comprimé ronde, blanche et enrobée de sucre contient 10 mg de butylbromure d'hyoscine. Ingrédients non médicinaux : gomme arabique, cire de carnauba, huile de ricin, lactose, stéarate de magnésium, amidon de maïs, polyéthylèneglycol, gomme laque, sucrose, talc, acide tartrique, bioxyde de titane et cire blanche.

Injection

Un millilitre (mL) contient 20 mg de butylbromure d'hyoscine. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium et eau pour injection.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituelle d'hyoscine en dragée est de 1 à 2 dragées à 10 mg par jour. Si vous devez prendre ce médicament de façon régulière, la dose habituelle est de 1 dragée, de 3 à 5 fois par jour. La dose maximale est de 6 dragées par jour.

Dans le cas de l'injection, la dose habituelle est de 10 mg à 20 mg par injection intramusculaire (dans un muscle), intraveineuse (dans une veine) ou sous-cutanée (sous la peau). La dose quotidienne maximale est de 100 mg.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Avalez la dragée entière avec un verre d'eau. Ne l'écrasez pas et ne la croquez pas.

Il importe beaucoup que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le butylbromure d'hyoscine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'hyoscine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie à d'autres produits à effet atropinique (par ex. l'atropine, la scopolamine) ;
  • une myasthénie grave, un mégacôlon (dilatation du côlon), un glaucome ou une hypertrophie de la prostate avec rétention d'urine (prostate trop volumineuse ou obstruée).

Abstenez-vous également d'employer la forme injectable du butylbromure d'hyoscine dans les circonstances ci-après :

  • vous prenez un médicament pour éclaircir le sang (par ex. la warfarine, l'héparine), vous ne devez pas recevoir le butylbromure d'hyoscine en injection intramusculaire ;
  • vous avez un rétrécissement des voies digestives, des battements cardiaques rapides, une angine de poitrine ou une insuffisance cardiaque.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des battements de cœur rapides ;
  • des bouffées de chaleur ;
  • une constipation ;
  • de la diarrhée ;
  • de la difficulté à uriner ;
  • une diminution de la capacité à transpirer  ;
  • des étourdissements ;
  • de la nausées ;
  • une sécheresse de la bouche ;
  • une vision brouillée temporaire.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des anomalies du champ visuel ;
  • une éruption cutanée et un urticaire.

Cessez d'employer le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une rougeur de l'œil douloureuse accompagnée d'une perte de la vue ;
  • des symptômes de réaction allergique grave (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage, une enflure de la bouche, de la langue ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Intolérance au fructose : l'intolérance au fructose est un trouble rare où le fructose (un type de sucre) n'est pas dégradé par l'organisme. Une dragée à 10 mg enrobée de sucre contient 41,2 mg de sucrose, ce qui peut représenter 411,8 mg de sucrose par jour si la personne prend la dose quotidienne maximale recommandée d'hyoscine. Par conséquent, il ne faut pas utiliser ce médicament en cas d'intolérance au fructose.

Des mictions difficiles : ce médicament peut ralentir l'écoulement de l'urine. En cas d'augmentation du volume de la prostate, de rétention urinaire ou de difficulté à uriner, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes cardiaques : ce médicament peut accélérer les battements cardiaques. Si vous avez une tachycardie (une fréquence cardiaque élevée), une affection cardiaque, un rythme cardiaque irrégulier ou une sténose mitrale (un trouble dans une valvule du cœur), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes d'estomac et d'intestins : si vous avez une œsophagite par reflux, un trouble de santé qui rétrécit ou obstrue les intestins (par ex. une achalasie ou un rétrécissement de la jonction entre l'estomac et l'intestin) ou une colite ulcéreuse, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes de la vue : ce médicament peut altérer la vue. Il ne faut pas conduire ni opérer des machines tant que votre vue n'est pas revenue à la normale. Si vous recevez ce médicament pendant un examen diagnostique à l'hôpital ou à la clinique, vous devriez vous faire raccompagner à la maison après l'intervention.

Si vous faites du glaucome ou êtes à risque d'en souffrir, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Obtenez immédiatement des soins médicaux si vous avez une rougeur douloureuse dans l'œil et une perte de la vue.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'hyoscine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : les aînés sont plus sensibles aux effets secondaires de ce médicament, en particulier à la constipation, à la sécheresse de la bouche et à la difficulté à uriner. Si vous avez n'importe lequel de ces effets secondaires et que cet effet persiste ou s'aggrave, communiquez avec votre médecin.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'hyoscine et l'un des agents ci-après :

  • l'amantadine ;
  • les antiacides ;
  • les anticholinergiques (par ex. la scopolamine, l'atropine) ;
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine, la nortriptyline) ;
  • les antihistaminiques (par ex. la diphenhydramine, la chlorphéniramine) ;
  • les bêta-agonistes (par ex. l'épinéphrine, la norépinéphrine, la dopamine) ;
  • le disopyramide ;
  • le dropéridol ;
  • les inhibiteurs de la MAO (par ex. la phénelzine, la tranylcypromine) ;
  • la méthotriméprazine ;
  • la métoclopramide ;
  • le chlorure de potassium ;
  • la quinidine.

Si vous employez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous employez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine (en fumant des cigarettes) ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.


All material © 1996-2014 MediResource Inc. Terms and conditions of use. The contents herein are for informational purposes only. Always seek the advice of your physician or other qualified health provider with any questions you may have regarding a medical condition.

Cet article est intéressant? Recommandez-le!