Coups de chaleur : À ne pas prendre à la légère

Coups de chaleur : À ne pas prendre à la légère

L’été nous réserve généralement son lot de journées de chaleur intense, caniculaire. Dès que le mercure frôle les 30 °C, la vigilance est de mise pour ne pas subir de coup de chaleur.

Un coup de chaleur survient quand l’organisme n’arrive plus à réguler la température corporelle, et qu’ainsi, elle grimpe, parfois jusqu’à 41 degrés Celsius. Il provoque des étourdissements, de la confusion, une accélération du pouls, des nausées possiblement accompagnées de vomissement, de la sueur abondante, et, dans les cas les plus graves, un arrêt de la sudation, alors que la peau devient fraîche et moite. Il peut s’en suivre des troubles respiratoires et circulatoires, et des dommages aux organes internes, y compris le cerveau. Le coup de chaleur est un état préoccupant, pour lequel on doit se rendre aux urgences.

Les personnes particulièrement à risque de subir un coup de chaleur « classique » (non provoqué par un effort physique intense) sont :

  • les aînés et les jeunes enfants;
  • les gens qui souffrent de troubles cardiaques;
  • les personnes atteintes d'un problème de santé mentale;
  • les diabétiques dont la glycémie n’est pas maîtrisée;
  • les personnes alcooliques;
  • les personnes qui consomment des stupéfiants, notamment de la cocaïne;
  • les personnes qui font de l’embonpoint;
  • les gens qui consomment des antihistaminiques, des neuroleptiques ou des médicaments diurétiques.

Prévention (mesures de base)

Par temps très chaud,

  • les personnes âgées ou à risque qui vivent seules devraient s’assurer d’avoir quelqu’un avec qui communiquer quotidiennement en cas de problème;
  • faire boire de l’eau très fréquemment aux enfants en bas âge et les garder autant que possible à l’ombre;
  • boire de l’eau très fréquemment quand on est à l’extérieur ou dans un endroit non climatisé;
  • à l’intérieur : (si l’on n’a pas de climatiseur) ouvrir les fenêtres et faire circuler l’air au moyen d’un ventilateur;
  • rechercher l’ombre, ou encore les endroits publics climatisés (centres commerciaux, bibliothèques, etc.);
  • éviter les coups de soleil (crème solaire, vêtements légers, amples et de couleur claire, chapeau à large bord, etc.).  

Services en pharmacie

Si vous pensez souffrir de symptômes de coup de chaleur ou que vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à vous adresser à votre pharmacien(ne). Il(elle) saura vous répondre, et vous aider, vous guider au besoin.  

Articles complémentaires

Cet article est intéressant? Recommandez-le!