Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La goséréline est un médicament qui simule les actions de l'hormone de libération de la gonadotrophine (GnRH ou LH-RH), une hormone qui influe sur la production des hormones sexuelles comme la testostérone et l'œstrogène. La goséréline à action prolongée est utilisée pour soigner le cancer de la prostate et l'endométriose (trouble douloureux causé par la croissance de tissus à l'intérieur ou à l'extérieur de l'utérus).

La goséréline agit en freinant la production de testostérone et d'œstrogène.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, il est possible que certaines formes de ce médicament ne soient pas utilisées pour toutes les affections décrites ici. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de recevoir ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose usuelle de la goséréline à action prolongée est de 10,8 mg injectés sous la peau de l'abdomen toutes les 12 ou 13 semaines. L'injection est habituellement donnée par un professionnel de la santé.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'employer le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous fixé pour recevoir une injection de goséréline à action prolongée, communiquez avec votre médecin au plus tôt afin de prendre un autre rendez-vous.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque dépôt, fourni sous forme de bâtonnets cylindriques, contient de l'acétate de goséréline équivalant à 10,8 mg de goséréline. Le dépôt est offert sous forme de seringue stérile prête à l'emploi munie d'une aiguille de calibre 14 pour une injection sous-cutanée unique. Ingrédients non médicinaux : copolymères D-L lactide-glycolide.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la goséréline ou à l'un des ingrédients de ce médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse;
  • un saignement vaginal anormal dont la cause n'a pas été établie.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une douleur à la pression des seins;
  • une modification du volume des seins;
  • une diminution de l'intérêt sexuel;
  • des bouffées de chaleur - une sudation soudaine et une sensation de chaleur;
  • des saignements vaginaux irréguliers;
  • des douleurs articulaires;
  • de la nausée;
  • une douleur ou de la rougeur au lieu de l'injection;
  • une douleur pelvienne;
  • des difficultés sexuelles;
  • une éruption cutanée, de la rougeur ou une démangeaison;
  • l'arrêt des menstruations;
  • des picotements dans les doigts et les orteils;
  • une sensation de brûlure dans le vagin, une sécheresse ou une démangeaison vaginale;
  • des vomissements;
  • de la faiblesse;
  • l'acné;
  • une perte de cheveux;
  • des maux de tête;
  • de la difficulté à uriner;
  • un gain de poids.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • un amincissement des os;
  • une douleur osseuse;
  • des battements de cœur rapides ou irréguliers;
  • des maux de tête;
  • des douleurs articulaires;
  • des modifications de l'humeur y compris de l'anxiété ou une dépression;
  • des symptômes d'insuffisance cardiaque comme une enflure des pieds ou des jambes, un essoufflement et de la fatigue;
  • des changements de la pression artérielle;
  • des hallucinations (par ex. l'illusion d'entendre ou de voir quelque chose qui n'existe pas réellement);
  • des signes d'un désordre de la coagulation (par ex. un saignement du nez inaccoutumé, des ecchymoses, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, un saignement des gencives, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • une élévation du taux de sucre sanguin (les symptômes comportent une soif accrue, une vision floue, des émissions de l'urine fréquentes, de la fatigue ou une perte de poids).

Cessez de prendre le médicament et obtenez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des problèmes respiratoires;
  • une douleur thoracique;
  • de la douleur, de la rougeur, une enflure et une sensation de chaleur dans le mollet;
  • une intense réaction allergique comme de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une respiration sifflante ou une enflure des yeux, de la bouche ou des lèvres;
  • des symptômes de crise cardiaque, comme une douleur ou une gêne subite ressentie dans le thorax, le cou, la mâchoire, une épaule, les bras ou le dos ; un essoufflement ; de la nausée ou des vomissements ; une peau froide et moite, de l'anxiété ou du déni;
  • des signes de saignements de l'estomac (par ex. des selles sanglantes, noirâtres ou goudronneuses, des expectorations sanglantes, des vomissements de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café);
  • des signes et des symptômes d'une compression de la moelle épinière (par ex. des sensations d'engourdissement ou de picotements, la perte de mouvement ou de la faiblesse dans les bras ou les jambes).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous prenez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Adénomes pituitaires : bien que ce soit très rare, l'hypophyse peut être le siège de tumeurs qui évoluent, saignent ou s'affaissent à la suite d'un traitement par la goséréline. Si vous avez des maux de tête intenses, des vomissements, une diminution de l'acuité visuelle ou une perte de conscience, sollicitez immédiatement des soins médicaux.

Aggravation de l'état pathologique de courte durée : l'état pathologique de quelques personnes sous goséréline pourrait s'aggraver momentanément durant le premier mois du traitement. Si votre état pathologique semble s'aggraver, communiquez avec votre médecin.

Anémie : la réduction des taux de testostérone contribue à une baisse des numérations de globules rouges. Si vous observez des symptômes indicatifs d'une diminution du nombre de globules rouges (une anémie) comme un essoufflement, une sensation de grande fatigue ou une pâleur de la peau, prenez contact avec votre médecin au plus tôt.Votre médecin vous fera subir des analyses sanguines régulièrement pour connaître le nombre de certains types précis de cellules sanguines, notamment de globules rouges présents dans votre sang.

Dépression : les changements des taux hormonaux dans l'organisme ont déjà été associés à des sautes d'humeur et à des symptômes dépressifs. Si vous souffrez d'une dépression ou si vous avez des antécédents de dépression, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous présentez des symptômes de dépression (comme un manque de concentration, un changement de poids, un changement touchant le sommeil ou une perte d'intérêt envers vos activités) ou si vous constatez ceux-ci chez un membre de la famille traité par ce médicament, prenez contact avec votre médecin au plus vite.

Diabète: l'utilisation de la goséréline peut provoquer une réduction de la maîtrise de la glycémie et des changements de la tolérance au glucose.  Il se pourrait que les personnes atteintes de diabète aient à vérifier leur taux de sucre sanguin plus souvent durant la prise de ce médicament. Si vous avez le diabète, ou êtes à risque pour le diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fécondité : lorsque la production d'œstrogènes est arrêtée, les femmes n'ovulent plus. À la suite de l'arrêt de la production d'hormones sexuelles, les saignements menstruels cessent également de se produire. Une fois la prise de goséréline arrêtée, l'ovulation et les saignements menstruels normaux devraient recommencer dans les 12 semaines. Si vous comptez devenir enceinte, attendez le passage d'au moins une menstruation. En de rares occasions, certaines femmes peuvent amorcer leur ménopause précocement et les menstruations ne pas recommencer après la fin du traitement.

Incidents cardiaques et les hommes: les hommes qui suivent un traitement par un type de médicaments appelés GnRh contre un cancer de la prostate courent un risque accru d'incidents cardiaques (par ex. des crises cardiaques, un accident vasculaire cérébral, une mort imputable à un trouble cardiaque). Avant d'amorcer un traitement, signalez à votre médecin si vous avez un diabète, une maladie cardiaque, des antécédents de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral, ou des facteurs de risque cardiovasculaires (par ex. une pression artérielle élevée, le tabagisme ou un excès de cholestérol sanguin). Si vous souffrez de l'une de ces affections, vous devriez discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Ostéoporose : la goséréline peut causer une perte osseuse. Votre médecin vous suivra pour détecter cette possible complication pendant que vous prenez ce médicament. Si vous êtes atteint d'ostéoporose ou si vous êtes prédisposé à cette maladie (par exemple si vous fumez ou si vous buvez des quantités excessives d'alcool depuis longtemps, si vous avez des antécédents familiaux d'ostéoporose ou si vous prenez des médicaments tels que la prednisone ou les médicaments anticonvulsifs discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, de l'influence de leur affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes cardiaques : les personnes atteintes d'une maladie cardiaque, ou d'autres troubles cardiaques comme une insuffisance cardiaque ou un rythme cardiaque anormal, devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, de l'influence de leur affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes de la colonne vertébrale: une compression de la moelle épinière peut se produire quand les personnes dont le cancer s'est propagé à la colonne vertébrale reçoivent de la goséréline. Si vous ressentez une douleur intense, un engourdissement, de la faiblesse dans les bras ou les jambes, ou de la difficulté à uriner, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Grossesse: la goséréline ne devrait pas s'employer durant la grossesse. Une méthode de contraception non hormonale (par ex. des préservatifs, un diaphragme) devrait s'employer durant le traitement. Si une grossesse advient pendant que vous prenez ce médicament, cessez de prendre la goséréline et communiquez avec votre médecin.

Allaitement: on ignore si ce médicament passe dans le lait maternel. Les femmes qui emploient la goséréline ne devraient pas allaiter en raison des risques possibles pour les nourrissons.

Enfants: ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la goséréline à action prolongée et l'un des agents ci-après :

  • alfuzosine;
  • amantadine;
  • amiodarone;
  • anagrélide;
  • androgènes (par ex. la méthyltestostérone, la nandrolone, la testostérone)dans le cas des hommes ;
  • antagonistes de la sérotonine (médicaments anti-émétiques; par ex. le granisétron, l'ondansétron);
  • antalgiques narcotiques (par ex. la codéine, la morphine, l'oxycodone);
  • antibiotiques de la famille des quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine,la clomipramine, la trimipramine);
  • antidiabétiques (par ex. le chlorpropamide, le glipizide, le glyburide, l'insuline, la metformine, le natéglinide, la rosiglitazone);
  • antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • antihistaminiques (par ex. la cétirizine, la doxylamine, la diphenhydramine, l'hydroxyzine, la loratadine);
  • antipsychotiques (par ex. la chlorpromazine, la clozapine, l'halopéridol, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone);
  • bosutinib;
  • chloroquine;
  • dasatinib;
  • disopyramide;
  • dompéridone;
  • dronédarone;
  • famotidine;
  • fingolimod;
  • flécaïnide;
  • formotérol;
  • galantamine;
  • hydrate de chloral;
  • indacatérol;
  • indapamide;
  • inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil);
  • inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • inhibiteurs de la tyrosine kinase (par ex. le dasatinib, l'imatinib, le nilotinib);
  • inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • lithium;
  • maprotiline;
  • médicaments employés pour la perte de densité osseuse (par ex. la prednisone);
  • méfloquine;
  • méthadone;
  • métoclopramide;
  • métronidazole;
  • mifépristone;
  • nilotinib;
  • octréotide;
  • œstrogènes et médicaments renfermant de l'œstrogène dans le cas des femmes;
  • pentamidine;
  • primaquine;
  • procaïnamide;
  • propafénone;
  • quinidine;
  • quinine;
  • romidepsine;
  • salmétérol;
  • solifénacine;
  • sotalol;
  • sulfaméthoxazole;
  • sunitinib;
  • tacrolimus;
  • tamoxifène;
  • tétrabénazine;
  • trazodone;
  • triméthoprime;
  • venlafaxine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Zoladex-LA

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.