Quantcast
Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
15 avril 2014

Les annexes de l’épiderme

Notre peau est un organe très complexe. C’est une sorte d’usine corporelle de grande étendue, parsemée de structures diverses, d’« annexes » : cheveux et poils, ongles, glandes... Ces « annexes épidermiques » peuvent être divisées en quatre catégories : les glandes sudoripares (ou sudorales – eccrines et apocrines), les glandes sébacées, les poils et les ongles.

Les glandes sudoripares – eccrines et apocrines

Les glandes sudoripares apocrines sont présentes surtout aux aisselles et dans les régions anale et génitale. La sueur que produisent ces glandes autour des poils est visqueuse, d’odeur particulière, et contient notamment les phéromones (des substances chimiques liées à l’attraction sexuelle), qui apparaissent avec la puberté. (L’odeur des sécrétions apocrines provient essentiellement de leur dégradation par les bactéries qui se trouvent à la surface des tissus cutanés.)

Beaucoup plus nombreuses, de plus petit volume, et situées principalement aux aisselles, au front, dans la paume des mains et à la plante des pieds, les glandes eccrines, elles, sécrètent par les pores une sueur riche en eau et en sel, et contribuent ainsi à la régulation de la température du corps.

Quand les glandes eccrines s’emballent : hyperhidrose

L'hyperhidrose est une sécrétion excessive de sueur, qui peut parfois constituer un handicap social et professionnel. Elle se traite notamment par l’application locale de produits antisudorifiques puissants (à base de sels d'aluminium), par électrolyse (technique par laquelle un microcourant électrique ruine et neutralise un certain nombre de glandes eccrines), ou encore, par ablation chirurgicale des glandes.

Les glandes sébacées

Particulièrement nombreuses sur le visage, dans le dos et sur le cuir chevelu, et présentes à peu près partout à la surface de la peau (sauf aux paumes de mains et la plante des pieds), les glandes sébacées sécrètent, comme leur nom l’indique, le sébum.

Substance grasse fondamentalement protectrice, le sébum peut en revanche donner un aspect luisant disgracieux à certaines zones du visage ou à la chevelure, si l’on a une hygiène inadéquate, ou encore, que certains facteurs en favorisent une production abondante (puberté, changements hormonaux liés à la contraception médicamenteuse, certaines affections neurologiques comme le Parkinson). Il est à noter qu’un rituel beauté adapté et l’utilisation de produits dermocosmétiques matifiants peuvent contribuer à améliorer l’apparence d’une peau affectée par une surproduction sébacée.

Soulignons également qu'un dégraissage excessif répété de la peau du visage, dans le cadre du nettoyage quotidien, peut aussi provoquer une surproduction (compensatoire) de sébum. D’où l’importance d’utiliser des produits de soins du visage vraiment adaptés à son type de peau, et de ne pas en abuser non plus! Tout est une question d’équilibre!

Les poils et les ongles

Poussant continuellement, les poils (y compris le duvet, les cheveux, les sourcils et les cils) et les ongles sont des éléments très riches en protéines appelées « kératines ». Les ongles sont plus durs que les cheveux, car ils sont constitués d’une variété de kératine très ferme, qui contient très peu d’eau.

Services en pharmacie

Pour obtenir de bons conseils sur les soins spécifiques à apporter à votre épiderme, à vos cheveux et à vos ongles, et en pour en connaître davantage sur les considérations dermatologiques liées à ces soins, consultez une conseillère en dermocosmétiques Uniprix!