Quantcast
Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
01 juin 2018

Comment choisir la meilleure protection solaire?

Choisir un écran solaire n’est pas aussi facile qu’on peut le croire. UVA, UVB, FPS, photostabilité, résistance à l’eau, etc. Et si on faisait le point ?

Les rayons UVA et UVB

Il est important de choisir une protection solaire qui protège des UVA et UVB, car les deux types de rayons sont responsables des dommages causés à la peau.

Les rayons UVA pénètrent la peau en profondeur et contribuent principalement à son vieillissement prématuré. Responsables du bronzage instantané, ce type de bronzage n’offre pas d’effet protecteur. Ce sont eux par ailleurs qui causent des réactions d’allergie au soleil chez les personnes sensibles à ce phénomène. Ils peuvent également provoquer des désordres pigmentaires (par exemple, des taches brunes). Le phénomène de photosensibilisation causé par certains médicaments est aussi provoqué par les rayons UVA. Le UVA est aussi responsable de certains cancers cutanés .

Les filtres solaires

Pour exercer une action optimale, les écrans solaires contiennent des substances capables d’absorber ou de refléter les rayons UV : ce sont les filtres solaires. Pour offrir une protection contre les UVA et les UVB très efficace, les produits peuvent contenir plusieurs filtres différents aux propriétés complémentaires.

Voici quelques exemples de filtres solaires couramment utilisés :

  • Mexoryl (SX ou XL);
  • dioxyde de titane;
  • oxyde de zinc;
  • avobenzone (Parsol 1789);
  • octocrylène;
  • Tinosorb S et M (bemotrizinol et bisoctrizole).

Ces produits sont généralement reconnus comme sécuritaires par la communauté médicale. Par contre, il importe de noter que certains produits peuvent ne pas assurer une protection adéquate tant UVB que UVA. Pour plus de certitude, recherchez la présence du logo de l’Association Canadienne de Dermatologie (ACD). Ce logo qui est apposé sur les produits solaire des marques qui en font la demande et dont les produits présentent entre autre :

  • un facteur de protection solaire anti-UVB d’au moins 30
  • ​contient un anti-UVA à large spectre.

Le Logo de Santé Canada est à rechercher (UVA avec un cercle autour).

Dans le doute, consultez votre pharmacien. Il pourra vous indiquer quels filtres solaires sont incorporés dans la formulation, et si ces derniers sont suffisamment performants!

Faisant partie de la dernière génération de filtres solaires, les Mexoryl SX et XL et les Tinosorb S et M sont photostables et procurent une très haute protection pour une plus faible concentration comparativement aux autres ingrédients actifs, ce qui diminue les dangers d’irritation. Bonne nouvelle pour les peaux sensibles!

La photostabilité et la résistance à l’eau

Pour être performant, un filtre UV ne doit pas être dégradé sous l’effet de la lumière du soleil. On appelle cette propriété la photostabilité. Les filtres solaires Mexoryl SX et XL et Tinosorb S et M sont reconnus pour leur haute photostabilité.

La résistance à l’eau constitue une autre propriété importante, surtout pour les sportifs qui transpirent beaucoup ou les amateurs de baignade. Attention toutefois, un produit résistant à l’eau doit tout de même être réappliqué régulièrement si l’exposition au soleil se prolonge. 

Le facteur de protection solaire (FPS)

Au moment de choisir un écran solaire, il est important de tenir compte du facteur de protection solaire (FPS). L’indice FPS indique le degré de protection contre les rayons UVB.

Plus le FPS est élevé, plus la quantité de rayons UVB bloqués augmente. Ainsi, un écran avec un FPS 30 bloque 96,7 % des UVB alors qu’un produit avec un FPS 60 en bloque 98,3 %. Aucun écran solaire ne bloque 100 % des rayons du soleil.

Il n’y a pas d’indice de protection pour les UVA. Pour savoir si un produit protège un minimum contre les UVA, il faut rechercher la mention « large spectre » ou « protection contre les UVA » (ou une autre mention similaire) sur l’étiquette du produit. 

L’Association canadienne de dermatologie (ACD) recommande d’utiliser une protection solaire à large spectre ayant un FPS d’au moins 30, et ce, à partir de l’âge de 6 mois.

Une bonne protection passe par une bonne application

Pour offrir une protection maximale, l’écran solaire doit bien sûr être appliqué de façon adéquate et en quantité suffisante ! Attention, un FPS élevé donne souvent un faux sentiment de sécurité. Il faut comprendre que l’effet protecteur ne dure pas plus longtemps avec un FPS plus élevé.

Les règles d’application sont donc les mêmes pour tous les écrans, peu importe le FPS :

  • appliquer votre écran solaire 30 minutes avant d’aller à l’extérieur. Une personne de taille moyenne, en maillot de bain, devrait en appliquer au moins l’équivalent de 2 cuillères à soupe (30 ml) pour couvrir tout son corps ;
  • en remettre toutes les 2 heures,
  • réappliquer après la baignade ou une forte transpiration ;
  • protéger aussi vos lèvres avec un baume contenant un FPS de 30 ;
  • penser à protéger les zones sensibles telles que le contour des yeux, les oreilles, le dessus des pieds et le nez.

La protection solaire chez les enfants

L’ACD déconseille d’exposer les enfants de moins de six mois au soleil.  Leur peau est fine et vulnérable,  le mécanisme de défense contre le soleil n’est pas formée à 100%.  Il est préférable de les garder à l’abri du soleil, de recouvrir leur tête d’un chapeau et de les habiller de vêtements amples et légers qui les couvrent en entier.

Toutefois, si l'exposition au soleil est inévitable, on peut appliquer un écran solaire en petite quantité sur les parties exposées de leur corps. Les écrans solaires à base d’oxyde de zinc ou de dioxyde de titane sont un bon choix pour les enfants.

Choisir un écran pour peau sensible

Les personnes à la peau sensible devraient choisir un écran qui ne contient pas de parabens ni de parfums. On peut aussi rechercher les mentions « hypoallergénique » ou « pour peaux sensibles » sur l’étiquette du produit.

Les produits qui contiennent des filtres minéraux (dioxyde de titane ou oxyde de zinc) et certains filtres chimiques (notamment le Meroxyl et le Tinosorb) sont généralement de bons choix pour les peaux sensibles. 

Il existe aussi des produits non comédogènes, une excellente option pour les personnes qui font de l’acné.

Crème, lotion, brume?

Au-delà du FPS et de la protection contre les UVA, les écrans solaires sont souvent offerts dans une gamme de produits : pour les enfants ou les sportifs, en lotion, brume, bâton ou crème. Le choix dépend des besoins et des préférences de chacun. N’hésitez pas à demander l’aide de votre pharmacien ou conseillère beauté pour choisir le produit qui vous convient le mieux.

Soin après soleil

Malgré toute votre bonne volonté, un coup de soleil peut parfois arriver. Il existe des produits spécialement conçus pour hydrater la peau en douceur sans aggraver l’irritation causée par le soleil. Certains produits contiennent de l’aloès ; d’autres sont à base d’eau thermale, parfois enrichie d’antioxydants pour combattre les effets nocifs du soleil sur les cellules de la peau. 

Services en pharmacie

Saviez-vous que certains médicaments rendent la peau plus sensible aux rayons du soleil? On appelle ce phénomène la photosensibilité médicamenteuse. Cette dernière est associée aux UVA plus particulièrement. Votre pharmacien peut vous indiquer si un médicament que vous prenez peut causer un tel effet. 

Autre fait intéressant : au Canada, les crèmes solaires sont considérées comme des médicaments et non comme des produits cosmétiques. Si vous avez des questions sur la protection contre le soleil, consultez votre pharmacien de famille ou votre conseillère beauté . Ils sont là pour vous!