Quantcast
Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
08 avril 2015

Comment cesser de se ronger les ongles?

Mauvaise habitude, tic nerveux ou véritable obsession, l’onychophagie est un comportement tout de même assez répandu. Cette incontrôlable manie de se ronger les ongles peut entraîner certains effets indésirables sur la santé… sans oublier, bien sûr, l’aspect inesthétique qu’elle donne à nos mains! Alors, comment cesser de se ronger les ongles?

L’onychophagie en bref

Règle générale, ce comportement compulsif prend naissance dans la tendre enfance et cesse durant l’adolescence. Il arrive cependant que l’habitude de se ronger les ongles perdure ou se déclare à l’âge adulte.

Souvent associée au stress, parfois à l’ennui, l’onychophagie peut être déclenchée par différents éléments. Il est important de pouvoir identifier lesquels afin d’être en mesure d’y mettre un terme plus aisément.


De bonnes raisons d’arrêter

Les raisons d’arrêter de grignoter ses phanères sont nombreuses. Et si on y jetait un œil, question de donner un coup de pouce à notre motivation?

  • L’apparence et la douleur. Ongles trop courts, petites peaux arrachées, cuticules ensanglantées…  Se ronger les ongles littéralement jusqu’au sang occasionne de la douleur, donne une piètre apparence à nos mains et risque d’entraîner un panaris (une infection des doigts).
  • Le risque de contamination. On le sait, les mains et les doigts transportent une multitude de germes, virus, bactéries et parasites, qui ne demandent qu’à nous contaminer. En portant constamment les doigts à notre bouche, on ouvre grand la porte à la gastro-entérite et aux infections du même type.
  • Les problèmes buccodentaires. Là encore, on risque de développer des infections telles que des ulcères et des champignons. De plus, cette habitude néfaste peut affecter la dentition, le palais et les gencives et favoriser la survenue de gingivite.

Plusieurs moyens d’y parvenir

C’est maintenant évident : il y a plus d’avantages à stopper cette mauvaise habitude qu’à la poursuivre. Selon le degré de sévérité de notre onychophagie, on optera pour l’une ou l’autre des méthodes mentionnées ci-dessous.

  • On évite la tentation en gardant nos ongles courts et propres.
  • On tente la dissuasion en appliquant un vernis à ongles au goût amer.
  • On fait obstruction en mettant des pansements au bout de nos doigts.
  • On fait diversion en manipulant une balle antistress, par exemple.
  • On occupe notre bouche à autre chose, par exemple, en mâchant de la gomme.
  • On offre une pause à nos ongles en se faisant une jolie manucure ou en portant de faux ongles.
  • On arrête graduellement, en cessant de se ronger les ongles un à la fois. Un par semaine, par exemple.
  • On apprend à relaxer en pratiquant la méditation, la relaxation ou une activité sportive.
  • On consulte un thérapeute.
  • On a recours à l’hypnothérapie.

Services en pharmacie

Des questions sur le vernis à ongles amer? Sur les infections comme la gastro-entérite, le panaris, les aphtes, etc.? Consultez votre pharmacien de famille. Il saura vous renseigner.