Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
06 décembre 2019

Le vaccin contre le pneumocoque, pas seulement pour les enfants

Si vous souffrez d’une maladie chronique ou êtes âgé de 65 ans ou plus, votre système immunitaire peut être moins efficace pour combattre les infections à pneumocoque, causées par la bactérie Streptococcus pneumoniae.

Pour réduire votre risque de faire partie des milliers de Canadiens qui doivent être hospitalisés chaque année pour ces infections, la vaccination est tout indiquée.

 

Qu’est-ce qu’une infection à pneumocoque?

Streptococcus pneumoniae est une bactérie qui vit dans le nez et la gorge de certaines personnes. La plupart des gens ne deviennent pas malades lorsqu’ils contractent cette bactérie. Toutefois, chez les personnes qui combattent moins bien les infections, elle peut rendre très malade.

Streptococcus pneumoniae peut causer des infections dans différentes parties du corps. Ces infections sont souvent bénignes, comme les otites moyennes aiguës (dans les oreilles) ou les sinusites (dans les sinus), mais elles peuvent aussi être très graves et même menacer la vie lorsqu’elles touchent :

  • les poumons (pneumonie);
  • le sang (bactériémie);
  • le cerveau et la moelle épinière (méningite).

 

Comment se propage une infection à pneumocoque?

Cette bactérie se transmet d’une personne à l’autre par les gouttelettes de sécrétions qui se retrouvent dans l’air lorsqu’une personne tousse ou éternue ou lors d’un contact oral avec une autre personne.

 

Qui est le plus à risque de complications d’une infection à pneumocoque?

La gravité de l’infection à pneumocoque dépend de l’âge et de l’état de santé global de la personne. Chez les personnes à la santé plus fragile, le système immunitaire affaibli peut peiner à combattre l’infection, ce qui augmente le risque que la bactérie se répande dans le corps et entraîne de graves complications, comme la méningite ou une bactériémie. C’est le cas notamment si vous :

  • souffrez d’une maladie chronique du cœur, des poumons ou des reins;
  • êtes atteint de diabète;
  • souffrez d’une maladie de la rate ou n’avez plus de rate;
  • avez une cirrhose du foie ou une dépendance à l’alcool;
  • êtes porteur du VIH;
  • avez un système immunitaire affaibli par une maladie ou un traitement (contre le cancer par exemple);
  • avez reçu certains types de greffes;
  • êtes âgé de 65 ans ou plus, peu importe votre état de santé.

 

Les vaccins contre le pneumocoque

Il existe deux types de vaccins contre le pneumocoque : un vaccin dit «conjugué» et un dit «polysaccharide».

Le vaccin conjugué Le vaccin polysaccharide
Protège contre 13 souches de la bactérie Streptococcus pneumoniae strains Protège contre 23 souches de la bactérie Streptococcus pneumoniae strains
Administré aux poupons, aux jeunes enfants et aux adultes de 65 ans et plus. Recommandé aux personnes de 2 ans à 64 ans qui sont à risque de complication en raison de leur état de santé.
Il requiert trois doses pour les poupons, une à deux doses pour les jeunes enfants et une dose pour les adultes de 65 ans et plus. Nécessite une dose, mais un rappel est parfois recommandé cinq ans plus tard.

On recommande aussi une dose du vaccin polysaccharide aux personnes de 65 ans ou plus. Aucun rappel n’est généralement nécessaire. On profite souvent des campagnes annuelles de vaccination contre la grippe pour offrir le vaccin contre le pneumocoque à ces personnes.

 

À quoi s’attendre lors de la vaccination?

Le vaccin est administré sous la peau ou dans le muscle du bras. Certaines personnes ont de la douleur, de la rougeur ou de l’enflure au site de l’injection ou font un peu de fièvre à la suite de la vaccination. Ces effets indésirables peuvent être atténués par la prise d’un analgésique comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène. Il est aussi possible d’appliquer une crème anesthésiante avant la vaccination afin de réduire l’inconfort ressenti lorsque l’aiguille traverse la peau.

 

À quel endroit peut-on se faire vacciner?

De nombreuses pharmacies offrent des services de vaccination. Consultez votre pharmacien pour savoir s’il en fait partie. Vous pouvez aussi recevoir le vaccin par l’entremise de centres de soins communautaires ou de cliniques médicales.

La vaccination contre le pneumocoque est offerte gratuitement aux groupes ciblés dans toutes les provinces canadiennes.

 

 

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.