Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
15 avril 2014

Produits de santé naturels: gare aux interactions!

(Par: Protégez-Vous)

Les risques d’interactions entre les produits de santé naturels (PSN) et les médicaments sont toujours possibles. Consultez votre médecin ou votre pharmacien afin de faire bon usage de ces produits.

L’usage des produits de santé naturels (PSN) est en augmentation partout dans le monde, et selon plusieurs enquêtes, bien des patients prennent à la fois des médicaments et des PSN. Les chercheurs scrutent le dossier des interactions des médicaments et des PSN depuis environ 15 ans, mais de façon plus pressante depuis 2000. C’est en effet cette année-là qu’on s’est aperçu que le millepertuis, une plante utilisée pour combattre la dépression, pouvait interagir de façon dangereuse avec plusieurs médicaments pris par les personnes infectées par le VIH ou ayant subi une greffe d’organe.

Selon les experts, le dossier des interactions des médicaments et des PSN est jeune et mérite d’être examiné de façon approfondie. Sans être alarmiste, il faut néanmoins rester vigilant, puisqu’il n’est pas nécessaire de prendre un PSN sur une longue durée pour qu’une interaction survienne.

Des exemples d’interactions possibles :

Certains PSN peuvent augmenter, réduire ou inhiber les effets de certains médicaments. Par exemple, l’effet sédatif de la valériane risque fort de s’ajouter à celui des médicaments utilisés pour favoriser le sommeil. Autre exemple : le millepertuis ne devrait pas être pris en même temps que les antidépresseurs de type Prozac ou Zoloft, car toutes ces substances agissent sur le taux de sérotonine dans le cerveau.

Par ailleurs, dans plusieurs cas, l’interaction est attribuable au fait que les PSN peuvent avoir un impact sur le métabolisme des médicaments de synthèse, et donc sur leur absorption par l’organisme. Lorsque c’est le cas, les PSN peuvent contribuer à réduire ou à augmenter la concentration de ces médicaments dans le corps. Voilà qui peut être dangereux lorsque le médicament possède un indice thérapeutique étroit (ex. : warfarine, Coumadin), c’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas beaucoup de différence entre la dose efficace et la dose toxique. Les plantes les plus susceptibles de causer des interactions sérieuses de ce type sont, dans l’ordre : le millepertuis, le ginseng, le ginkgo biloba et l’ail.

Les personnes à risques :

Parmi les consommateurs de PSN et de médicaments, on compte des personnes âgées, ainsi que les adultes et les enfants qui souffrent de maladies chroniques ou qui éprouvent des problèmes avec certains médicaments. Ces patients plus fragiles doivent discuter ouvertement de leur consommation de PSN et de médicaments avec un professionnel de la santé bien informé.

Les femmes enceintes ou qui allaitent doivent aussi demeurer prudentes dans leur consommation de produits de santé naturels en raison des effets ou des réactions, parfois graves, qu’ils peuvent provoquer. Par exemple, plusieurs plantes reconnues pour stimuler l’utérus comme la menthe pouliot et la grande camomille sont contre-indiquées durant la grossesse. Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, vous ne devriez jamais prendre de PSN, sauf sur l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Retenez aussi que lorsqu’il est question d’interactions la vigilance reste de mise, même pour les gens en parfaite santé. Le meilleur exemple est certainement celui du millepertuis, qui peut contrecarrer l’effet anovulatoire de la pilule anticonceptionnelle.

Comment prévenir les interactions?

Rien de tel que la communication pour éviter les interactions néfastes des PSN avec les médicaments. Mentionnez à votre médecin que vous prenez des PSN. Faites la même chose avec votre pharmacien. Les gens qui ont l’habitude de prendre des médicaments qui comportent de nombreux risques d’interactions ont souvent le réflexe d’en parler. Mais ceux qui consomment peu de médicaments sont parfois moins prudents à cet égard et devraient aussi y penser.

Déclarer les effets indésirables :

Tout effet indésirable grave ou imprévu d’un produit de santé, naturel ou pas, devrait être signalé à Santé Canada, et les interactions médicaments-PSN en font partie. Pour ce faire, il vous suffit de remplir le formulaire du document MedEffet, conçu à cette fin.

Tiré du Guide pratique des produits de santé naturels, Protégez-Vous, 2011

Pour en savoir plus :

La base de données sur les produits de santé naturels de Santé Canada
Les produits de santé naturels : parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien, Collège des médecins
Produits de santé naturels et médicaments : un mélange parfois risqué, Option Consommateur
Grossesse et produits de santé naturels, Protégez-Vous, juillet 2012

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.