Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
02 avril 2015

Comment prévenir et soigner les blessures sportives?

Course à pied, golf, tennis, natation, baseball, soccer… Tout le monde connaît les bienfaits d’intégrer l’activité physique à son quotidien! Nul n’est toutefois à l’abri des blessures dites "sportives". Apprenons donc à les prévenir, à les traiter et à gérer la douleur qui en découle!

Mieux vaut prévenir…

Il existe bien entendu des mesures préventives permettant d’éviter de s’infliger ce type de blessure, par exemple:

  • s’échauffer entre 10 et 15 minutes avant de s’ébattre dans l’eau ou sur le terrain;
  • faire des étirements régulièrement;
  • s'entraîner progressivement en suivant la règle du 10 %, c’est-à-dire de ne pas augmenter la durée et l’intensité de notre entraînement de plus de 10 % par semaine;
  • opter pour l’équipement approprié (p.ex. : chaussure de course, etc.) et pour la bonne surface d’entraînement, le cas échéant;
  • connaître la bonne technique pour la discipline pratiquée;
  • bien s’hydrater.

Traitement des blessures mineures

Crampes, élongation musculaire, entorse, tendinite du coude, de l’épaule ou du talon d’Achille… Malgré ces précautions, il peut tout de même arriver que l’on se blesse. Durant les 48 à 72 premières heures, on conseille de suivre ces quelques règles :

  • Repos : sans immobiliser complètement le membre blessé, on cesse de poser les gestes qui ont causé la blessure.
  • Thérapie chaud/froid
  • Compression et élévation : dans le cas de l’entorse et de l’élongation musculaire, il est recommandé d’enrouler un bandage élastique autour de la région blessée et de maintenir le membre surélevé.

Il est également possible de soulager la douleur  en prenant un médicament en vente libre  tel qu’un analgésique contenant de l’acétaminophène ou, encore, un anti-inflammatoire comme l’ibuprofène pour un maximum de 2 à 3 jours.

Chaud ou froid?

Bien que les avis divergent quant à l’utilisation du chaud et du froid, leurs effets sont, quant à eux, bien établis.

Thérapie par la chaleur (bouillotte, compresse, bain chaud)

  • Stimule la circulation sanguine;
  • Augmente l’activité cellulaire;
  • Détend les muscles;
  • Favorise l’élasticité des tissus;
  • Réduit la douleur.

La thérapie par la chaleur convient en cas de crampes, de courbatures, de spasmes musculaires, de douleurs et raideurs musculaires et même d’arthrite. Ce type de traitement est toutefois déconseillé pour les entorses, élongations musculaires et contusions.

Thérapie par le froid (sac en gel mou réutilisable, sac de glace, sac de pois surgelés)

  • Ralentit la circulation sanguine dans la région où la glace est appliquée;
  • Atténue l’inflammation;
  • Diminue les spasmes musculaires; 
  • Réduit la douleur.

La thérapie par le froid est, quant à elle, recommandée lorsqu’il y a inflammation (entorse, déchirure, élongation, contusion) ainsi que pour les maux de tête.

Que notre blessure requière un traitement par la chaleur ou par le froid, dans les deux cas, on appliquera la compresse sur la région blessée de 10 à 15 minutes, toutes les 1 à 2 heures durant les 2 premiers jours.

Les supports orthopédiques, bonne idée!

Ayant pour fonction principale de soutenir ou de stabiliser les articulations, les supports orthopédiques – qu’ils soient rigides ou semi-rigides – peuvent remplir deux rôles différents, en fonction du type de blessure.

  • Prévention : lors d’activités sportives ou professionnelles intenses (p. ex., pour le tennis, si l’on se sait vulnérable à l’apparition d’une épicondylite [« tennis elbow »]; ou encore pour des travaux de déménagement, afin de protéger son dos);
  • Réadaptation : à la suite d’une blessure aiguë, comme une entorse, par exemple.

Manchon de coton, nylon ou lycra, talonnette et coussinets en gel… Il existe également différents produits destinés à maximiser le confort des pieds lorsque l’on a, par exemple, une fasciite plantaire, une tendinite achilléenne ou une épine de Lenoir. 

Services en pharmacie

Votre pharmacien de famille  est en mesure de vous prodiguer des conseils de premiers soins pour des blessures sportives ou professionnelles. Il peut vous suggérer les produits orthopédiques  appropriés et vous montrer avec précision comment les ajuster et les utiliser. Selon la gravité de votre blessure,  il peut également vous rediriger vers un médecin.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.