Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
24 mai 2017

Le tabagisme et votre santé buccodentaire

(Par :Protégez-Vous)

Les dentistes voient régulièrement des patients fumeurs atteints de problèmes buccodentaires avancés, spécialement de maladie parodontale.

Les problèmes les plus graves sont les cancers de la bouche, de la gorge ou de la langue, qui tuent près d’un Québécois par jour. Les fumeurs sont jusqu’à 20 fois plus exposés au risque d’être atteints de ce type de cancer que les non-fumeurs, un risque qui augmente chez les fumeurs qui consomment régulièrement de l’alcool.

Le tabagisme est un des facteurs majeurs qui contribuent aux maladies des gencives, dont certaines peuvent entraîner la perte des dents. La parodontite, ou inflammation des tissus de support d’une ou de plusieurs dents, est la cause principale de la perte de dents chez 80 % des personnes âgées de 40 ans et plus.

La cigarette nuit à certains traitements

Par ailleurs, l’usage du tabac est, de loin, le plus important facteur d’échec de certains traitements: il réduit les chances de succès des traitements parodontaux et de la mise en place d’implants dentaires, en plus de retarder la guérison des plaies chirurgicales et des extractions dentaires.

Fumer engendre également des problèmes d’ordre esthétique tels que des dents jaunes, des taches noirâtres sur les dents et parfois sur les gencives, ainsi que la mauvaise haleine.

Le tabagisme favorise également :
• la progression des maladies des gencives
• la coloration des dents, des obturations et des prothèses dentaires
• l’accumulation de tartre et de plaque sur les dents
• le retard de guérison des plaies de chirurgies buccales
• la mauvaise haleine
• la modification du goût et de l’odorat

Bénéfices de l’abandon du tabagisme pour la santé buccodentaire

Les effets néfastes du tabagisme sur la santé buccodentaire se manifestent beaucoup plus rapidement que les effets d’une maladie qui touche plusieurs organes, comme une maladie cardiovasculaire. En revanche, certains effets disparaissent dès l’abandon de la consommation du tabac.
Après seulement 48 heures le goût, l’odorat et l’haleine s’améliorent.
Après trois mois l’état de la muqueuse buccale s’améliore.
Après 12 mois la santé des gencives redevient normale.
Après de cinq à 10 ans le risque de cancer buccal chez un ex-fumeur est comparable à celui auquel est exposé un non-fumeur. 

Saviez-vous que ?

• Les risques de parodontite sont de 2,6 à 6 fois plus élevés chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.
• Un fumeur qui renonce au tabac à 30 ans verra son espérance de vie augmenter de 10 années.
• Le tabagisme est le facteur de risque le plus important du cancer buccal. Chaque année, plus de 700 Québécois apprennent qu’ils ont le cancer de la bouche. Environ 300 en meurent, ce qui représente près d’une personne par jour.

À lire pour en savoir plus :
Arrêter de fumer, Protégez-Vous, janvier 2012
Mesdames, cessez de fumer et gagner 10 ans, Protégez-Vous, novembre 2012
Peut-on cesser de fumer sans prendre de poids, Protégez-Vous, janvier 2012
Guide pratique des soins dentaires, Protégez-Vous, mai 2010

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.