Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
24 décembre 2015

Festivités : gueule de bois et prudence sur la route

Le temps des Fêtes arrive à grands pas et, avec lui, de multiples occasions de festoyer et de lever votre verre.
Vous aimeriez vous amuser et éviter les désagréments qui accompagnent souvent une soirée bien arrosée? Apprenez à mieux connaître vos limites afin d’éviter la gueule de bois et, surtout, de prendre la route en toute sécurité.
 

Gueule de bois ou… veisalgie?

Le mot veisalgie, terme médical pour désigner le fameux syndrome de la gueule de bois, tire ses racines du norvégien (kveis) et du grec (algia), et signifie littéralement malaises et douleurs qui suivent la débauche…

Même s’il peut résulter d’une consommation d’alcool relativement modeste, ce syndrome est fortement apparenté aux symptômes ressentis par les alcooliques en désintoxication :

  • Mal de tête
  • Nausées
  • Diarrhée
  • Perte d'appétit
  • Tremblements
  • Fatigue

Peuvent également survenir :

  • Emballement du rythme cardiaque
  • Chute de la tension artérielle lorsqu’on se lève
  • Déficiences cognitives
  • Confusion visuelle et spatiale

Mais pourquoi?

Lors de la digestion, l’alcool est transformé en divers composés chimiques qui peuvent occasionner les malaises liés à la gueule de bois lorsque l’organisme en est saturé. Il s’avère d’ailleurs que le corps peut prendre jusqu’à 24 heures pour transformer ces substances en d’autres, aux effets beaucoup moins désagréables.

Il est également bon de savoir que l’organisme requiert 1 heure pour éliminer 35 ml d’alcool éthylique, soit l’équivalent d’une bière, d’un verre de vin ou de 50 ml de vodka.

Il apparait donc évident que le seul moyen de prévenir efficacement la veisalgie reste la modération. Un maximum d’une consommation par heure, suivie d’un grand verre d’eau, n’engorgera pas votre foie et vous maintiendra hydraté(e).

Conseils en vrac

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour éviter la gueule de bois ou en amoindrir les symptômes, en plus de consommer de l’alcool avec modération et de bien vous hydrater, vous pouvez appliquer les conseils suivants.

  • Manger des aliments riches en matières grasses avant de festoyer (ces derniers ralentiraient l’absorption de l’alcool et protégeraient les tissus du tube digestif de l’inflammation provoquée par les acides fabriqués lors de la digestion de l’alcool).
  • Éviter de mélanger différents types d’alcool.
  • Éviter de consommer des aliments salés… qui vous assoifferaient!
  • Éviter les bulles (boissons alcooliques pétillantes ou cocktails avec soda) car elles accélèrent l’effet de l’alcool!

VRAI OU FAUX?

Le jus de tomate contribue à faire disparaître la gueule de bois.
VRAI. Les malaises reliés à la consommation d’alcool sont dus, entre autres, aux pertes de liquides et de sels minéraux qu’elle engendre. Or, le jus de tomate hydrate et procure des sels minéraux, tout comme les boissons pour sportifs.

Prendre une cuillérée d’huile d’olive avant de boire de l’alcool atténuera une éventuelle veisalgie.
FAUX. Les effets protecteurs de l’huile d’olive, qui tapisse l’estomac, sont de très courte durée et, une fois dissipés, vous redevenez vulnérable à l’alcool et à ses effets secondaires désagréables.

Les alcools foncés, comme le vin rouge et le whisky, aggravent les symptômes du lendemain de veille.
VRAI. Parce qu’ils contiennent plus de congénères que les boissons alcooliques claires, les alcools foncés sont plus susceptibles de contribuer à l’apparition de tels symptômes. Les congénères sont des substances qui donnent saveur et couleur aux boissons alcoolisées.

Il y a autant d’alcool dans un verre de bière (340 ml/12 oz à 5 % d’alcool) que dans un verre de vin (140 ml/5 oz à 12 % d’alcool).

VRAI. Il y a également autant d’alcool dans un verre de bière, un verre de vin, un verre de vin fortifié (85 ml/3 oz à 20 % d’alcool) que dans un verre de spiritueux (45 ml/1,5 oz à 40 % d’alcool)*.
*Les teneurs en alcool et les  formats indiqués représentent ce qu’il est convenu d’appeler une consommation standard ou un verre standard, selon le site educalcool.qc.ca/

Outre l’ivressomètre, il n’est pas possible de savoir si l’on a dépassé la limite légale d’alcool dans le sang.
FAUX.
Le calculateur de taux d’alcoolémie disponible sur le site educalcool.qc.ca/ permet d’estimer le taux d’alcool présent dans votre sang et de savoir si vous êtes en état de conduire. Il est également possible d’installer cette application sur votre téléphone intelligent. Les résultats fournis sont à titre indicatif seulement et n’ont aucune valeur légale.


Il est préférable de manger avant de consommer de l’alcool pour réduire son taux d’alcoolémie.
FAUX
. À jeun, l’alcool d’une consommation est absorbé au bout de 20 à 30 minutes. Son effet se fait donc ressentir très rapidement. Le fait de manger ne fera que ralentir son absorption, pas le taux d’alcoolémie qui en résultera.

En cas de besoin, pour un retour à la maison sécuritaire, n’hésitez pas à contacter les organismes de raccompagnement tels qu’Opération Nez rouge.  Votre pharmacien de famille vous souhaite de joyeuses fêtes et vous invite à être prudent sur la route.
 

Services en pharmacie

Pour en savoir plus sur les risques pour la santé et les contre-indications liées à la consommation d’alcool, parlez avec votre pharmacien de famille, il saura vous renseigner!

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.