Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
25 septembre 2014

La constipation

Plusieurs d'entre nous souffrirons un jour de constipation occasionnelle. Découvrez les faits au sujet de l’irrégularité intestinale. Apprenez en quoi cela consiste, quelles en sont les causes et quels sont les moyens simples pour la prévenir et la prendre en charge de façon à obtenir un soulagement efficace.

Un problème courant

La constipation est un sujet dont peu de personnes aiment parler, bien qu'elle touche un grand nombre de personnes à un moment ou à un autre de leur vie. En général, il s'agit d'un trouble gastro-intestinal temporaire et bénin, mais qui peut causer une sensation de malaise et de la frustration. La constipation peut être incommodante lors des activités quotidiennes et, ainsi, nuire à la qualité de vie. Elle peut en effet causer des problèmes physiques, notamment :

  • une évacuation douloureuse des selles;
  • des selles sèches et dures qui restent prises dans le rectum;
  • des ballonnements.

Le saviez-vous?

  • La constipation chronique touche de 12 à 19 % de la population nord-américaine.
  • Les femmes sont trois fois plus nombreuses que les hommes à souffrir de constipation, un phénomène imputé à certaines hormones liées au cycle menstruel.

En quoi consiste la constipation?

La constipation se caractérise par une évacuation des selles difficile ou moins fréquente qu’à la normale.

Voici certains des symptômes courants de la constipation :

  • Évacuation des selles moins fréquente que d’habitude;
  • Évacuation des selles moins de 3 fois par semaine;
  • Selles dures, sèches ou petites;
  • Évacuation des selles nécessitant des efforts;
  • Sensation d'évacuation incomplète.

Consultez un médecin si :

  • la constipation apparaît brutalement (et que vous n’en souffriez pas auparavant) ou encore qu’elle s’accompagne de sang dans les selles, de fièvre, de vomissements ou de douleurs abdominales intenses; de tels symptômes peuvent signaler la présence d’une maladie grave;
  • la constipation persiste durant plus de trois semaines. D’une part, une constipation rebelle peut donner lieu à des complications (hémorroïdes, fissures anales ou occlusion intestinale). D’autre part, elle peut cacher un problème de santé qui nécessite une prise en charge médicale.

Facteurs de risque de la constipation

Hygiène de vie

Notre système digestif est sensible à la modification de notre régime alimentaire et de notre mode de vie. Tout comme la fièvre, la constipation est un symptôme et non une maladie. Voici certaines des causes courantes de la constipation :

  • une mauvaise alimentation (manque de fibres, trop de matières grasses et trop de sucre);
  • une consommation insuffisante de liquides;
  • un manque d'activité physique;
  • un besoin d'aller à la selle ignoré (ce qui nuit au réflexe de défécation).

Prise de certains médicaments

La constipation compte parmi les effets indésirables d'un nombre étonnant de médicaments. Tant les médicaments en vente libre que les médicaments d'ordonnance peuvent ralentir l'activité du côlon. Voici certains de ces médicaments :

  • les médicaments contre la douleur (en particulier les opiacés);
  • les antiacides à base d'aluminium et de calcium;
  • les antihypertenseurs;
  • les médicaments contre la maladie de Parkinson;
  • les antidépresseurs;
  • les suppléments de fer;
  • les anticonvulsivants.

Consultez votre pharmacien pour savoir si vos médicaments pourraient causer de la constipation.

Changements de vie ou de routine

Un certain nombre de changements de vie peuvent altérer le rythme naturel d’évacuation de vos intestins, notamment :

  • la grossesse;
  • l’accouchement;
  • le vieillissement;
  • une chirurgie;
  • le stress;
  • les voyages.

Certains troubles médicaux          

Bon nombre de troubles médicaux et de maladies altèrent la régularité intestinale, notamment :

Comment agissent les laxatifs?

  • Polyéthylène glycol 3350 (PEG) (p. ex., RestoraLAX®)

    Augmente lentement l’apport en eau dans le côlon, ce qui ramollit les selles. Augmente la fréquence des selles sans causer de ballonnements, de gaz ni de crampes. Peut causer des selles plus liquides et plus fréquentes.

  • Laxatifs mucilagineux (p. ex., Metamucil)

    Contiennent des fibres qui augmentent la taille des selles et retiennent l'eau dans les intestins de façon à ramollir les selles. Un régime alimentaire riche en fibres est important, mais une consommation accrue de fibres peut causer des ballonnements et une production excessive de gaz.

  • Laxatifs émollients (p. ex., Colace)

    Augmentent le contenu en eau et ramollissent les selles. S'ils sont associés à un nombre limité d'effets indésirables, leur emploi prolongé peut cependant entraîner un déséquilibre électrolytique.

  • Lubrifiants (p. ex., huile minérale)

    Rendent les selles grasses, ce qui facilite leur progression dans les intestins. Ils peuvent cependant être à l'origine de carences en vitamines A, D, E et K.

  • Laxatifs salins (p. ex., lait de magnésie)

    Augmentent l'apport en eau dans le côlon de façon à faciliter le passage des selles. Un emploi prolongé peut cependant entraîner un déséquilibre électrolytique.

  • Stimulants (p. ex., Senokot)

    Stimulent la paroi des intestins de façon à accélérer le passage des selles dans le côlon. Peuvent causer des crampes abdominales; leur emploi fréquent peut entraîner une inertie colique (intestins paresseux).

Utilisez les laxatifs avec prudence

De nombreux laxatifs sont disponibles en vente libre, mais ils ne sont pas inoffensifs pour autant. Les utiliser trop fréquemment ou durant une période prolongée, sans une consultation de votre médecin, peut avoir des conséquences néfastes sur le système digestif et entraîner une accoutumance.

On ne devrait prendre des laxatifs qu’à l’occasion et pour un maximum de sept jours consécutifs. La seule exception à cette précaution concerne les laxatifs dits « de masse », par exemple, les produits à base de psyllium, qu’il est possible de consommer à long terme. Toutefois, pour maximiser leur action, il faut augmenter sa consommation d’eau et de liquides.

Services en pharmacie

Vous aimeriez en savoir plus sur les laxatifs et leur utilisation? N’hésitez pas à consulter votre pharmacien de famille. Il se fera un plaisir de vous renseigner!

 

 

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.