Pharmacie Uniprix - Logo
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?
15 avril 2014

Arthrite ou Arthrose: Rôle des analgésiques en vente libre et thérapies complémentaires

Même si l’arthrite et l’arthrose sont deux maladies de la famille des rhumatismes, il ne faut pas les confondre, car leur traitement est très différent.


Arthrite ou arthrose?

L’arthrite, souvent considérée à tort comme de l’arthrose, correspond en réalité à un terme global pour qualifier de nombreuses conditions qui affectent les articulations. En effet, l’arthrite englobe plusieurs formes d’arthrites dont les deux les plus souvent confondues, soit l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde (PR).
 

Qu’est-ce que l’arthrose?

L’arthrose se caractérise par la détérioration progressive et irréversible du cartilage et de l’os des articulations touchées. Il s’agit d’une usure normale des articulations qui touche tout le monde, mais qui devient pathologique lorsqu’elle génère des symptômes. On ignore sa cause exacte, mais les plus récentes recherches ont montré qu’elle découlerait d’une incapacité du corps à réparer les tissus endommagés de l’articulation.

L’arthrose peut apparaître dans n’importe quelle articulation, mais elle touche le plus souvent :

  • le genou,
  • la hanche,
  • la main, la colonne vertébrale.

Contrairement à la PR, l’atteinte n’est pas nécessairement bilatérale. Les articulations qui ont été beaucoup soumises à des charges lourdes ou qui ont subi une blessure dans le passé sont souvent plus sujettes à faire de l’arthrose. Dans le même ordre d’idée, l’obésité accélère et aggrave l’arthrose. De par la description même de l’arthrose, l’âge avancé et l’utilisation normale du corps humain en sont également des facteurs de risque.

Les symptômes de l’arthrose varient d’une personne à l’autre. Ils peuvent inclure de la douleur, de la raideur et de l’enflure, ainsi qu’une perte de l’amplitude des mouvements au niveau de l’articulation atteinte. Contrairement à la PR qui cause généralement une longue période de raideur matinal, les patients atteints d’arthrose présentent souvent une douleur qui augmentent dans la journée ainsi qu’avec l’utilisation de l’articulation.

L’arthrose se développe habituellement de façon graduelle, avec des symptômes légers ou intermittents au départ qui tendent à s’aggraver avec le temps.

On ne peut pas guérir l’arthrose, mais il est possible de maîtriser les symptômes et d’en réduire les impacts sur le corps et la qualité de vie.
 

La polyarthrite rhumatoïde (PR), une maladie rare du système immunitaire

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire de la personne atteinte s’attaque par erreur à la membrane qui recouvre ses propres articulations.

Typiquement, la PR s’attaque aux articulations des mains, des poignets et des pieds, mais toutes les articulations peuvent être atteintes. L’atteinte est bilatérale, c’est-à-dire qu’elle touche les articulations des deux côtés du corps en même temps (p. ex. les deux poignets). L’inflammation peut aussi s’étendre à d’autres organes du corps, comme les yeux, le cœur ou les poumons. La PR a donc des répercussions sur tout le corps, pas seulement sur les articulations.

Les symptômes de la PR incluent notamment de l’enflure, de la raideur ou la douleur aux articulations touchées. Ils varient dans le temps et d’une personne à l’autre. Cette maladie peut apparaître à tout âge, parfois de façon très graduelle ou encore très rapidement. Elle touche deux à trois fois plus de femmes que d’hommes. Le tabagisme est un des seuls facteurs de risque modifiables, les autres étant génétiques.

La PR est une maladie chronique qui ne peut pas être guérie, mais il existe des traitements pour freiner la progression de la maladie et soulager la douleur. 
 

Les analgésiques en vente libre pour soulager les douleurs arthritiques

Il est possible de soulager les symptômes légers à modérés de l’arthrose et de la PR avec un analgésique en vente libre.
 

Acétaminophène (Tylenol, marques maison)

L’acétaminophène est un bon choix pour soulager l’arthrose lorsque les douleurs ne sont pas trop prononcées et qu’il est utilisé à la posologie recommandée dans l’arthrose. On l’utilise peu dans la PR, car il n’agit pas contre l’inflammation qui est la source des symptômes douloureux.

Même si l’acétaminophène est très sécuritaire, certaines personnes ne devraient pas l’utiliser, notamment celles qui souffrent de problèmes de foie ou de rein. Il est donc important de consulter votre professionnel de la santé avant de l’utiliser afin de vérifier s’il vous convient.
 

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

L’ibuprofène (Advil, Motrin, marques maison) et le naproxène (Aleve, marques maison) sont deux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) disponibles sans ordonnance. En plus d’atténuer la douleur comme l’acétaminophène, ils agissent aussi sur l’inflammation (enflure). Ils sont un bon choix pour soulager les symptômes de la PR et de l’arthrose.

Les AINS peuvent être irritants pour l’estomac, il est donc important de toujours les prendre en mangeant et de ne jamais excéder la dose et la fréquence recommandée. Les AINS pourraient ne pas convenir à certaines personnes (, entre autres les personnes atteintes de maladies cardiaques, de problèmes digestifs ou d’insuffisance rénale). Par conséquent, si vous avez des problèmes de santé, il faut vérifier auprès du pharmacien ou du médecin avant d’en prendre. 

Des AINS sous forme topique peuvent également être utilisé pour soulager l’arthrose, dépendamment de la région affectée. Le gel de diclofenac (Voltaren emulgel®) est disponible sans ordonnance. Il diminue la douleur et l’inflammation de manière locale et est faiblement absorbé au niveau du sang, ce qui lui confère de moindres effets secondaires et contre-indications que les AINS pris par voie orale. Il est tout de même important de discuter de son utilisation avec votre professionnel de la santé.
 

Comprimé, caplet, gélule : lequel choisir?

Les analgésiques en vente libre sont offerts dans une grande variété de formes posologiques. 

  • Les capsules de type « liqui-gel » ou « gélules » agissent un peu plus rapidement que les comprimés ou les caplets.
  • Certains produits sont conçus pour libérer le médicament de façon à obtenir un soulagement de plus longue durée que le produit régulier. C’est le cas par exemple des produits de type « douleurs arthritiques ».
  • Il ne faut pas confondre les produits pour douleurs « arthritiques » et ceux pour douleurs «articulaires». Ces derniers peuvent contenir un deuxième ingrédient, un relaxant musculaire, qui n’est pas utile pour les douleurs arthritiques et qui ne convient pas à certaines personnes.
  • De la même façon, certains analgésiques en « formule nuit » peuvent contenir un aide-sommeil qui peut ne pas convenir à certaines personnes.

Les fabricants modifient régulièrement leur offre de produits. Il faut donc prendre le temps de bien lire les étiquettes et ne pas hésiter à demander conseil au pharmacien.

Important!

De nombreux autres produits en vente libre contiennent de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène, notamment les produits contre le rhume et la grippe ou les allergies. Pour éviter un surdosage accidentel, il faut toujours vérifier les listes d’ingrédients de chaque produit. Dans le doute, il vaut mieux consulter le pharmacien.
 

Au-delà des analgésiques

Lorsque les symptômes d’arthrose sont peu prononcés, on peut souvent les soulager avec les analgésiques vendus sans ordonnance. Toutefois, lorsque ceux-ci ne sont pas suffisamment efficaces, le médecin peut prescrire divers traitements, comme des AINS sur ordonnance ou des injections dans l’articulation douloureuse. Dans les cas très graves, il peut devenir nécessaire de remplacer une articulation trop endommagée par une prothèse artificielle.

La PR est une maladie plus complexe que l’arthrose qui exige un suivi médical régulier, souvent par un spécialiste. Son traitement nécessite habituellement la prise de médicaments pour freiner la progression de la maladie en association avec des médicaments pour soulager la douleur et réduire l’inflammation.
 

Produits naturels et autres traitements complémentaires

Produits naturels

La glucosamine et la chondroïtine ont fait l’objet de nombreuses études sur leur efficacité pour soulager la douleur de l’arthrose. Les résultats sont conflictuels : certaines études ont noté une amélioration modeste des symptômes de l’arthrose, d’autres aucun bénéfice. Si vous désirez en faire l’essai, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien d’abord. Même s’ils sont d’origine naturelle, ces produits naturels pourraient ne pas vous convenir. 

Activité physique

L’activité physique est à la base de la prise en charge de l’arthrose et elle est un complément à celle de la PR. Le simple fait de bouger l’articulation atteinte apporte des bénéfices au niveau de la diminution de la douleur et de l’augmentation de la mobilité. Lorsque l’exercice s’accompagne d’une perte de poids, les bénéfices sont d’autant plus importants puisqu’une diminution de la charge sur l’articulation touchée, le genou par exemple, réduit les symptômes d’arthrose.

Chaleur

La thérapie par la chaleur peut contribuer à soulager la douleur. On recommande d’appliquer une compresse chaude (p. ex. un sac « magique » ou une bouillotte) sur la zone endolorie pendant 10 à 15 minutes, en répétant toutes les 1 à 2 heures pendant quelques jours. Un bain chaud peut également apporter un certain soulagement. Avant d’appliquer de la chaleur, assurez-vous de ne pas présenter de contre-indications à cette thérapie en consultant un professionnel de la santé.

Relaxation et gestion du stress et du sommeil

La pratique de différentes techniques dites « cognitives » peut être effectuée afin de briser le cycle de la douleur. Des exercices de relaxation musculaire contribuent entre autres à rendre certains mouvements moins douloureux et plus faciles à réaliser, tandis que des exercices de détente permettent d’abaisser le niveau de stress engendré par la douleur.

Finalement, il est important de lutter contre la fatigue, l’un des symptômes de la douleur chronique. Si vous avez de la difficulté à dormir, parlez-en à votre pharmacien. Il pourra vous donner des conseils pour améliorer votre hygiène du sommeil en plus de s’assurer que votre médication est bien adaptée pour soulager la douleur pendant la nuit.
 

Services en pharmacie

Votre pharmacien de famille peut vous appuyer dans la prise en charge de votre douleur. Consultez-le! Il saura vous guider dans l’évaluation de l’intensité de la douleur, pour ainsi vérifier l’efficacité de votre traitement médicamenteux et, si nécessaire, proposer des ajustements.

Si vous avez de la difficulté à ouvrir vos flacons de médicaments, il existe des contenants pour médicaments adaptés et spécialement conçus afin d’être plus faciles à ouvrir. N’hésitez pas à en faire la demande à votre pharmacien de famille! Cependant, il faut savoir que ceux-ci ne sont pas à l’épreuve des jeunes enfants.

De plus, sachez que plusieurs services professionnels en pharmacie vous sont offerts pour vous aider à soulager les symptômes de l’arthrose ou de la PR :

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l'exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.

Le site www.uniprix.com aborde des sujets liés à la santé. Validés par des experts, ses textes constituent une source d'information fiable au moment de leur diffusion. Ils ne remplacent en aucun cas l'opinion d'un professionnel de la santé. Uniprix inc. et ses pharmaciens affiliés n'engagent leur responsabilité d'aucune manière en rendant disponible cette information sur ce site Web.