Médicaments
Médicaments
Apotex - À l'avant garde des génériques
Entrez le nom du médicament
 
Effectuez une recherche basée sur la première lettre du nom.
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dihydroergotamine by Sterimax Inc.

Nom générique

dihydroergotamine

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La dihydroergotamine appartient à la classe de médicaments appelés dérivés de l'ergot de seigle. On l'utilise pour aider à soulager la douleur provoquée par les migraines. Ces médicaments agissent en contractant les vaisseaux sanguins à l'intérieur de la tête. Cela réduit la dilatation (élargissement) des vaisseaux sanguins qui est associée à la douleur migraineuse.

La dihydroergotamine est plus efficace si on l'utilise au premier signe d'une migraine, qu'elle soit accompagnée ou non d'aura (signes avertisseurs qui se produisent avant le début de la migraine). Elle n'est pas efficace pour les autres types de maux de tête. Le soulagement est souvent obtenu au cours de la demi-heure qui suit l'utilisation du médicament. Il est possible d'utiliser une dose supplémentaire de médicament si un certain niveau de soulagement n'est pas atteint après la dose initiale. (Consultez la section suivante pour connaître les doses maximales.)

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

1 mL de solution injectable contient 1 mg de mésylate de dihydroergotamine. Ingrédients non médicinaux : éthanol 47 mg/mL et glycérol 150 mg.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de dihydroergotamine est d'une vaporisation dans chaque narine (2 vaporisations en tout) au premier signe ou symptôme d'une migraine ou dès que possible après le début d'une migraine. Si la douleur migraineuse n'est pas suffisamment atténuée après environ 15 minutes, une vaporisation supplémentaire peut être administrée dans chaque narine (total de 2 autres vaporisations).

Une bouteille de vaporisateur nasal de dihydroergotamine contient 4 vaporisations nasales. On ne doit pas utiliser plus de 4 vaporisations (2 dans chaque narine, c'est-à-dire une bouteille) pour un épisode de migraine. On ne doit pas utiliser plus de 8 vaporisations (2 bouteilles) au cours d'une période de 24 heures ni plus de 24 vaporisations (6 bouteilles) pour une période de 7 jours.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Le vaporisateur doit être utilisé de la façon suivante (consultez le dépliant dans l'emballage pour voir les détails illustrés):

  • Ne commencez à préparer le vaporisateur que lorsque vous subissez l'accès de migraine.
  • Soulevez lentement et repliez vers l'arrière la lèvre du sceau bleu pour découvrir le bouchon de caoutchouc. Essayez de ne pas déchirer le sceau bleu.
  • Si possible, retirez complètement le sceau et la bague métallique en une seule pièce. Si les deux se séparent, continuez à retirer la bague métallique délicatement. Le rebord de la bague est acéré, manipulez-le avec précaution.
  • Retirez le bouchon de la bouteille délicatement. Assurez-vous de ne pas renverser les contenus.
  • Retirez délicatement le couvercle protecteur en plastique transparent de la partie inférieure du vaporisateur. Insérez le vaporisateur dans la bouteille et vissez-le fermement sur la bouteille dans le sens des aiguilles d'une montre.
  • En tenant la bouteille en position debout, retirez délicatement le bouchon protecteur de plastique bleu de la partie supérieure du vaporisateur.
  • Avant l'utilisation, le vaporisateur doit être amorcé (en pompant dans l'air à 4 reprises).
  • Gardez la tête droite.
  • Insérez le vaporisateur dans l'une de vos narines et pompez le vaporisateur à une reprise pour libérer le médicament. Répétez l'administration dans l'autre narine (2 vaporisations en tout).
  • Ne vous mouchez pas.
  • Attendez environ 15 minutes. Si vous n'êtes pas déjà suffisamment soulagé ou si vous désirez obtenir une efficacité optimale et un soulagement durable, répétez la vaporisation une fois dans chaque narine. Jetez la bouteille et le vaporisateur après l'utilisation ou au cours des 8 heures qui suivent la préparation.
  • Étendez-vous dans une pièce tranquille et sombre pendant quelque temps après avoir utilisé ce médicament. Cela peut rendre votre traitement plus efficace.

Conservez le produit à la température ambiante.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la dihydroergotamine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'un des ingrédients du médicament ;
  • si vous allaitez ;
  • un désordre de la circulation sanguine ;
  • une fonction hépatique (du foie) grandement réduite ;
  • une fonction rénale grandement réduite ;
  • une grossesse ;
  • une maladie coronarienne ;
  • une pression artérielle très élevée ;
  • la prise de l'un des médicaments suivants :
    • des agents antifongiques (par ex. le kétoconazole, l'itraconazole),
    • des antibiotiques macrolides (par ex. l'érythromycine la clarithromycine, la troléandomycine),
    • des inhibiteurs de la protéase (par ex. le ritonavir, le nelfinavir, l'indinavir).

Il peut exister d'autres affections rendant l'utilisation de ce médicament indésirable. Assurez-vous d'énumérer à tous les professionnels de la santé qui vous soignent l'ensemble de toutes vos affections médicales.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes utilisant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissent :

  • une altération du goût ;
  • de l'anxiété ;
  • une augmentation de la sudation, l'apparition subite de sudation ou une sensation de chaleur ;
  • des bâillements accrus ;
  • des battements de cœur très forts ;
  • une boursouflure du visage, une enflure des doigts, des pieds ou de la jambe inférieure ;
  • des brûlures d'estomac ;
  • de la confusion ;
  • de la congestion thoracique, de la toux ;
  • une dépression ;
  • une diarrhée ;
  • des difficultés d'avaler ;
  • une douleur gastrique ;
  • une douleur oculaire ;
  • de la douleur dans les oreilles ;
  • un écoulement nasal ou un embarras de la respiration nasale ;
  • une éruption cutanée ;
  • un état de nervosité ;
  • des étourdissements ;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère surtout quand vous vous levez après avoir été allongé ou assis ;
  • un évanouissement soudain ;
  • une faiblesse musculaire ;
  • une fièvre ;
  • des frémissements ou des tremblements des mains et des pieds ;
  • du larmoiement ;
  • des maux de tête ;
  • de la nausée ou des vomissements ;
  • une peau moite et froide ;
  • une peau tachetée de minuscules points rouges ;
  • une perte de l'appétit ;
  • une rigidité musculaire ;
  • des saignements de nez inexpliqués ;
  • une salivation accrue ;
  • une sécheresse de la bouche ;
  • une sensation de brûlure ou de picotement, de la sécheresse, une douleur au nez ;
  • de la somnolence, de la fatigue inusitée ou de la faiblesse ;
  • un tintement ou des bourdonnements dans les oreilles ;
  • des troubles du sommeil ;
  • une vision floue ;
  • des yeux rouges ou irrités.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Cessez d'employer le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme:

  • des battements de cœur irréguliers ;
  • une coloration bleu pâle ou une froideur des mains ou des pieds ;
  • une démangeaison cutanée ;
  • une douleur dans les bras, les jambes ou au bas du dos ;
  • une douleur au dos, à la poitrine ou dans le bras gauche ;
  • une douleur thoracique ;
  • un engourdissement ou des picotements du visage, des doigts ou des orteils ;
  • un essoufflement ou une respiration difficile ;
  • la faiblesse du pouls ou l'absence de celui-ci dans les jambes ;
  • une sensation de lourdeur thoracique ;
  • une toux, une fièvre, des éternuements ou un mal de gorge.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous prenez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Dépendance : si vous prenez de la dihydroergotamine pendant une longue période de temps, il se peut que vous deveniez dépendant à ce médicament et que vous ayez besoin de doses progressivement plus fortes pour obtenir un soulagement de vos migraines ou pour prévenir les effets désagréables de plus en plus fréquents qui peuvent se présenter après l'arrêt du médicament.

Somnolence ou vigilance réduite : vous ne devez pas entreprendre des activités qui nécessitent de l'acuité mentale comme la conduite d'un véhicule ou la manœuvre de  machinerie jusqu'à ce que vous ayez établi votre réponse et votre sensibilité à ce médicament.

Surdosage : il est important de ne pas dépasser les doses recommandées et de ne pas utiliser ce médicament de façon excessive ni prolongée. Une surdose d'ergotamine entraîne une toxicité importante qui peut se manifester par les symptômes suivants :

  • des battements de cœur lents ou rapides ;
  • de la confusion ;
  • une démangeaison ;
  • une dépression ;
  • une diarrhée ;
  • de la douleur semblable à de l'angine ;
  • des douleurs musculaires ;
  • une élévation ou une chute de la pression artérielle, ou les deux (habituellement dans cet ordre) ;
  • des étourdissements ;
  • de la froideur et de la pâleur de la peau ;
  • des maux de tête ;
  • de la nausée ;
  • une perte de connaissance ;
  • des picotements et des engourdissements dans les membres ;
  • un pouls rapide et faible ;
  • de la soif ;
  • de la somnolence ;
  • des vomissements.

Il faut consulter immédiatement un médecin en cas de surdosage soupçonné.

Grossesse : la dihydroergotamine peut provoquer des lésions chez le fœtus s'il est pris pendant le grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : la dihydroergotamine passe dans le lait maternel et peut entraîner chez le nourrisson des vomissements, de la diarrhée, un pouls faible et une tension artérielle instable. Les femmes qui allaitent ne doivent pas prendre ce médicament.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 16 ans. Ce médicament est déconseillé pour le traitement des enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la dihydroergotamine et l'un des agents ci-après: 

  • les agents antifongiques (par ex. le kétoconazole, l'itraconazole) ;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. l'érythromycine, la clarithromycine, la troléandomycine) ;
  • la cocaïne ;
  • les autres dérivés de l'ergot de seigle (par ex. le méthysergide, l'ergonovine, les ergoloïdes mésylates) ;
  • l'épinéphrine administrée par injection ;
  • les inhibiteurs de la protéase (par ex. le ritonavir, le nelfinavir, l'indinavir) ;
  • le naratriptan ;
  • la nicotine ;
  • le rizatriptan ;
  • le sumatriptan.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.


All material © 1996-2014 MediResource Inc. Terms and conditions of use. The contents herein are for informational purposes only. Always seek the advice of your physician or other qualified health provider with any questions you may have regarding a medical condition.

Cet article est intéressant? Recommandez-le!