Médicaments
Médicaments
Apotex - À l'avant garde des génériques
Entrez le nom du médicament
 
Effectuez une recherche basée sur la première lettre du nom.
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Teva-Erythromycin Estolate

Nom générique

érythromycine (estolate)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'érythromycine appartient à la classe des médicaments appelés antibiotiques macrolides. Elle s'utilise pour soigner les infections causées par certains types de bactéries.

Elle s'utilise le plus souvent pour soigner les infections ci-après :

  • des infections des voies respiratoires inférieures comme la pneumonie, la coqueluche, la diphtérie et la maladie des légionnaires ;
  • des infections des voies respiratoires supérieures comme la sinusite et la pharyngite ;
  • des infections transmises sexuellement comme la syphilis et la chlamydia ;
  • des infections de la peau (y compris l'acné).

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

5 mL de suspension rose clair, à l'arôme de cerise, contiennent 250 mg d'estolate d'érythromycine. Ingrédients non médicinaux : acide benzoïque, acide citrique, AD et C rouge nº 2, chlorure de sodium, citrate de sodium, EDTA disodique, émulsion antimousse, arôme de cerise artificiel, laurylsulfate de sodium, polysorbate, sucrose et tragacanthe.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Adulte : la dose recommandée pour un adulte est 250 mg pris toutes les 6 heures, ou 500 mg pris toutes les 12 heures. La dose quotidienne maximale est 4 g.

L'estolate d'érythromycine peut se prendre avec ou sans aliments.

La dose exacte et la durée du traitement dépendent de l'infection traitée.

Enfant : la dose pour enfant dépend de l'âge, du poids et du trouble traité.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Employez votre médicament pour toute la durée du traitement, même si vous commencez à vous sentir mieux.

Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'estolate d'érythromycine ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'érythromycine, à la clarithromycine ou à d'autres antibiotiques de la famille des macrolides, ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • un traitement par l'astémizole*, la terfénadine*, le cisapride*, le pimozide, l'ergotamine ou la dihydroergotamine ;
  • une maladie du foie ou des anomalies fonctionnelles hépatiques préexistantes ;
  • une grossesse.

* Ce médicament n'est plus offert au Canada.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une gêne ou des crampes à l'abdomen ou l'estomac ;
  • de la diarrhée ;
  • de la nausée ou des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de la confusion ;
  • une éruption cutanée, de la rougeur ou des démangeaisons ;
  • une douleur gastrique (grave) ;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée ;
  • de la nausée ou des vomissements (graves) ;
  • une fréquence cardiaque irrégulière ou rapide
  • une perte de l'audition (temporaire) ;
  • un tintement d'oreilles ;
  • des convulsions ;
  • des hallucinations ;
  • une diarrhée qui persiste même après avoir pris tout le médicament ;
  • le vertige ;
  • des symptômes d'atteinte hépatique (comme le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une douleur abdominale, une urine sombre, des selles décolorées, une perte de l'appétit, de la nausée et des vomissements ou une démangeaison).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • les symptômes d'une réaction allergique grave (comme une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge, de l'urticaire ou une difficulté respiratoire).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Réactions allergiques : les personnes qui prennent ce médicament ont rapporté des cas d'urticaire, d'éruptions cutanées et, plus rarement, des réactions allergiques graves. L'érythromycine doit être utilisée avec prudence par les personnes qui ont des antécédents d'allergie médicamenteuse, quelle qu'en soit la forme. En cas de réaction allergique à l'érythromycine, cessez de prendre le médicament et communiquez avec votre médecin.

Problèmes du foie : les personnes ayant une fonction hépatique réduite devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur état pathologique, comment leur état pathologique pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Des cas de troubles hépatiques ont été signalés par un petit pourcentage de personnes prenant des produits contenant de l'érythromycine, en particulier de l'estolate d'érythromycine. Si vous remarquez un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux (suggérant la possibilité d'une jaunisse), consultez votre médecin.

Diarrhée : ce médicament est lié à une infection grave appelée Clostridium difficile, une forme de diarrhée causée par la bactérie C. difficile. Elle peut se déclarer jusqu'à 2 mois après avoir pris votre dernière dose de ce médicament. Si, après avoir employé l'érythromycine, vous avez des émissions fécales molles, aqueuses, vertes, nauséabondes ou sanglantes, demandez des soins médicaux au plus tôt.

Myasthénie grave : l'emploi de ce médicament pourrait aggraver ce trouble.

Prolifération d'organismes : une utilisation prolongée ou répétée de l'érythromycine peut favoriser la multiplication de bactéries ou de champignons que ce médicament ne tue pas et causer des problèmes comme une infection à levures.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez érythromycine pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : l'innocuité de l'érythromycine n'a pas été établie en ce qui concerne les nouveau-nés.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'estolate d'érythromycine et l'un des agents ci-après :

  • l'alfentanil,
  • l'alfuzosine,
  • l'alprazolam,
  • l'amiodarone,
  • l'amlodipine,
  • l'astémizole,
  • l'atorvastatine,
  • l'azithromycine,
  • les azoles antifongiques (par ex. le kétoconazole, l'itraconazole, le fluconazole, le posaconazole),
  • le bromazépam,
  • la bromocriptine,
  • la buspirone,
  • la carbamazépine,
  • le chloramphénicol,
  • le cisapride,
  • la clindamycine,
  • le clopidogrel,
  • le clobazam,
  • le clonazépam,
  • la clozapine,
  • la colchicine,
  • les corticostéroïdes (la méthylprednisolone, la prednisone, la dexaméthasone),
  • la cyclosporine,
  • le dabigatran,
  • le diazépam,
  • la digoxine,
  • la dihydroergotamine,
  • le diltiazem,
  • le disopyramide,
  • le divalproex,
  • la doxépine,
  • la dronédarone,
  • l'éplérénone,
  • l'ergotamine,
  • la félodipine,
  • le fentanyl,
  • la féxofénadine,
  • le flurazépam,
  • le jus de pamplemousse,
  • la lincomycine,
  • la lévofloxacine,
  • la lovastatine,
  • la loxapine,
  • la méfloquine,
  • la maprotiline,
  • la méthadone,
  • le méthysergide,
  • le midazolam,
  • la moxifloxacine,
  • la norfloxacine,
  • la phénytoïne,
  • les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil),
  • le pimozide,
  • la propafénone,
  • les inhibiteurs de la protéase (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le lopinavir, le nelfinavir, le ritonavir, le saquinavir),
  • la quétiapine,
  • la quinidine,
  • la quinine,
  • la rifabutine,
  • la rifampine,
  • la rispéridone,
  • le salmétérol,
  • la simvastatine,
  • les ISRS (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline),
  • le sirolimus,
  • le sotalol,
  • le tacrolimus,
  • la télithromycine,
  • la terfénadine,
  • la tétrabénazine,
  • les dérivés de la théophylline (par ex. la théophylline, l'aminophylline, l'oxtriphylline),
  • la thioridazine,
  • le topotécan,
  • le triazolam,
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la nortriptyline),
  • la trimipramine,
  • l'acide valproïque,
  • le vérapamil,
  • les alcaloïdes antinéoplasiques extraits de la pervenche (par ex. la vinblastine, la vincristine, la vinorelbine),
  • la warfarine
  • la ziprasidone,
  • la zopiclone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.


All material © 1996-2014 MediResource Inc. Terms and conditions of use. The contents herein are for informational purposes only. Always seek the advice of your physician or other qualified health provider with any questions you may have regarding a medical condition.

Cet article est intéressant? Recommandez-le!