Uniprix
 
EN
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

 
Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'atorvastatine appartient au groupe de médicaments appelés  inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase (les « statines »). Ce médicament s'utilise pour soigner les personnes qui ont un taux de cholestérol élevé, y compris les personnes qui ont certains troubles de cholestérol d'origine génétique. Quand vous employez ce médicament, vous devez aussi apporter des changements à votre mode de vie, notamment adopter un régime alimentaire faible en gras et en cholestérol, abandonner le tabac et augmenter votre niveau d'activité physique.

L'atorvastatine agit en entravant l'action d'une enzyme utilisée dans la production du cholestérol dans le foie. Quand cette enzyme est bloquée, la production de cholestérol est plus faible et la quantité de cholestérol dans le sang diminue. L'atorvastatine abaisse le taux de cholestérol total et de lipoprotéines de basse densité (le cholestérol LDL, ou « mauvais » cholestérol), et elle élève le taux de lipoprotéines de haute densité (le cholestérol HDL, ou « bon » cholestérol). On a constaté que la baisse du taux de cholestérol dans le sang diminuait les risques associés à une maladie cardiaque, et particulièrement avec une crise cardiaque.

L'atorvastatine s'emploie aussi pour diminuer le risque de crise cardiaque des personnes qui observent des symptômes associés à une maladie cardiaque.

L'atorvastatine est également utile pour diminuer le risque de crise cardiaque des personnes qui ont une pression artérielle élevée et au moins 3 autres facteurs de risque de maladie cardiaque, mais qui n'observent pas la manifestation des symptômes associés à une maladie cardiaque. Parmi les facteurs de risque d'une maladie cardiaque pour ces personnes, on retrouve :

  • l'appartenance au sexe masculin;
  • un âge égal ou supérieur à 55 ans;
  • une augmentation du volume des ventricules;
  • des antécédents familiaux de maladie cardiaque;
  • le tabagisme;
  • des anomalies spécifiques mises en évidence par une électrocardiographe;
  • le rapport du taux de cholestérol total au taux de cholestérol HDL est égal ou supérieur à 6;
  • le diabète de type 2;
  • des types spécifiques de protéine dans l'urine.

L'atorvastatine s'utilise aussi pour diminuer le risque d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral des personnes ayant une pression artérielle élevée et un diabète de type 2 ainsi que d'autres facteurs de risque de maladie cardiaque, mais qui ne ressentent pas les symptômes associés à une maladie cardiaque. Parmi les facteurs de risque d'une maladie cardiaque pour ces personnes, on retrouve :

  • un type spécifique de protéine dans l'urine;
  • un âge égal ou supérieur à 55 ans;
  • une affection de la rétine;
  • le tabagisme.

On peut utiliser l'atorvastatin en plus d'un régime alimentaire pour réduire les taux de cholestérol des adolescents de 10 à 17 ans qui possèdent des taux de cholestérol élevés de même que des antécédents familiaux de maladie cardiaque précoce ou 2 facteurs de risque ou plus pour la maladie cardiovasculaire.

Il faut habituellement attendre 2 à 4 semaines pour que le médicament ait un effet d'une grande portée sur le taux de cholestérol dans votre sang. Après ce délai, votre médecin vous prescrira probablement une analyse de sang qui lui permettra de vérifier si votre taux de cholestérol a changé.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Lorsque vous commencez à employer l'atorvastatine, vous devriez avoir adopté un régime alimentaire qui favorise la baisse du taux de cholestérol. Consultez au besoin un professionnel de la santé pour discuter d'un programme de contrôle du poids personnalisé au moyen d'exercices physiques et d'un régime alimentaire.

La dose initiale recommandée d'atorvastatine pour les adultes est de 10 mg ou 20 mg par jour, de préférence le soir, avec ou sans nourriture. Votre médecin vous fera subir des analyses sanguines pour déterminer l'efficacité de cette dose pour vous et il pourra augmenter graduellement la dose pour obtenir la réponse voulue. La dose maximale recommandée pour les adultes est de 80 mg une fois par jour.

La dose d'atorvastatine quotidienne recommandée varie entre 10 mg et 20 mg pour les jeunes âgés de 10 à 17 ans qui prennent ce médicament pour soigner un trouble du cholestérol d'origine génétique. Aucune étude n'a porté sur des doses supérieures à 20 mg.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Pour obtenir une baisse efficace du cholestérol, il est essentiel que vous suiviez de près le régime alimentaire que vous aura suggéré votre médecin. Il est aussi très important de prendre l'atorvastatine régulièrement et conformément aux indications de votre médecin.

Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

10 mg
Chaque comprimé blanc, elliptique, pelliculé, portant l'inscription « 10 » sur une face et « PD 155 » sur l'autre, contient 10 mg d'atorvastatine. Ingrédients non médicinaux : carbonate de calcium, croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, hydroxypropylméthylcellulose, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, polysorbate 80, émulsion de siméthicone, talc, dioxyde de titane et cire de candelilla.

20 mg
Chaque comprimé blanc, elliptique, pelliculé, portant l'inscription « 20 » sur une face et « PD 156 » sur l'autre, contient 20 mg d'atorvastatine. Ingrédients non médicinaux : carbonate de calcium, croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, hydroxypropylméthylcellulose, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, polysorbate 80, émulsion de siméthicone, talc, dioxyde de titane et cire de candelilla.

40 mg
Chaque comprimé blanc, elliptique, pelliculé, portant l'inscription « 40 » sur une face et « PD 157 » sur l'autre, contient 40 mg d'atorvastatine. Ingrédients non médicinaux : carbonate de calcium, croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, hydroxypropylméthylcellulose, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, polysorbate 80, émulsion de siméthicone, talc, dioxyde de titane et cire de candelilla.

80 mg
Chaque comprimé blanc, elliptique, pelliculé, portant l'inscription « 80 » sur une face et « PD 158 » sur l'autre, contient 80 mg d'atorvastatine. Ingrédients non médicinaux : carbonate de calcium, croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, hydroxypropylméthylcellulose, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, polysorbate 80, émulsion de siméthicone, talc et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'atorvastatine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une affection du foie évolutive ou les résultats des épreuves fonctionnelles hépatiques montrant des élévations inexpliquées;
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse en cours ou potentielle.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de la constipation;
  • une diarrhée;
  • une douleur gastrique ou un dérangement d'estomac;
  • une éruption cutanée;
  • des gaz;
  • des maux de tête;
  • des troubles de la sexualité;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de la confusion;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des troubles du sommeil, de l'indifférence à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • des symptômes d'atteinte hépatique (comme le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une douleur abdominale, une urine foncée, des selles décolorées, une perte de l'appétit, de la nausée et des vomissements ou une démangeaison);
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions de l'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée);
  • des troubles du sommeil;
  • des trous de mémoire.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une grave éruption cutanée, notamment la formation de cloques et l'apparition d'une desquamation (précédée peut-être de maux de tête, d'une fièvre, d'une toux ou d'un vague endolorissement);
  • des symptômes de dommage musculaire (une douleur musculaire inexpliquée, une douleur à la pression ou une faiblesse, une urine brune ou décolorée – surtout si vous avez aussi une fièvre ou une sensation de malaise généralisé).
  • les symptômes d'une réaction allergique grave (comme une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge, de l'urticaire ou une difficulté respiratoire.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

Le 24 janvier 2013

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi de l'atorvastatine. Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Alcool : les personnes qui boivent de grandes quantités d'alcool devraient faire l'objet d'une surveillance médicale stricte pendant qu'elles prennent ce médicament.

Diabète : l'atorvastatine peut faire augmenter le taux de sucre sanguin et modifier la tolérance au glucose. Il se pourrait que les personnes atteintes de diabète aient à vérifier leur taux de sucre sanguin plus souvent durant la prise de ce médicament.

Si vous êtes atteinte du diabète ou si vous êtes prédisposée au diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Effets sur les muscles : dans de rares cas, de graves douleurs musculaires, d'intenses crampes et une grande faiblesse ont été associées à l'emploi, surtout à fortes doses, de médicaments hypocholestérolémiants dont le nom se termine en « statine » comme l'atorvastatine, la fluvastatine, la lovastatine, la pravastatine, la rosuvastatine ou la simvastatine). Avant de prendre ce médicament, indiquez à votre médecin si :

  • vous souffrez d'une insuffisance rénale ou de troubles hépatiques;
  • vous prenez de la niacine ou un fibrate (comme le gemfibrozil, le fénofibrate);
  • vous avez une thyroïde à l'activité insuffisante (une hypothyroïdie);
  • vous buvez régulièrement plus de 3 boissons alcoolisées par jour;
  • vous avez des antécédents de douleur ou de faiblesse musculaire qui se sont manifestées durant un traitement par un des médicaments abaissant le cholestérol comme l'atorvastatine, la fluvastatine, la lovastatine, la pravastatine, la rosuvastatine ou la simvastatine;
  • vous avez des antécédents personnels ou familiaux de problèmes musculaires héréditaires;
  • vous êtes âgé de plus de 65 ans;
  • vous avez subi une intervention chirurgicale ou un traumatisme;
  • vous êtes frêle;
  • vous faites des exercices physiques d'une grande intensité;
  • vous avez du diabète.

Toute douleur musculaire inexpliquée, douleur à la pression, faiblesse, crampe ou toute émission d'urine foncée ou d'une couleur anormale devrait être rapportée à votre médecin immédiatement, en particulier si vous ressentez aussi un malaise (une sensation pénible généralisée) ou de la fièvre.

Fonction hépatique : l'atorvastatine peut réduire la fonction hépatique et provoquer une insuffisance hépatique. Ce médicament ne devrait pas être utilisé par les personnes atteintes d'une affection du foie évolutive ou par les personnes dont les valeurs des épreuves fonctionnelles hépatiques sont supérieures à la normale. En cas de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Votre médecin surveillera votre fonction hépatique par des analyses de sang qu'il prescrira régulièrement pendant que vous employez ce médicament.

Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Fonction rénale : si votre fonction rénale est réduite ou si vous avez des antécédents de maladie rénale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Jus de pamplemousse : prévenez votre pharmacien ou votre médecin si vous buvez régulièrement du jus de pamplemousse, parce que le jus de pamplemousse peut interagir avec l'atorvastatine.

Problèmes cardiovasculaires : il existe un risque accru d'accident vasculaire cérébral hémorragique si on instaure le traitement avec l'atorvastatine moins de 6 mois après un accident vasculaire cérébral ou un accident ischémique transitoire. Si vous avez déjà subi un accident vasculaire cérébral, en particulier récemment, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Régime alimentaire : l'atorvastatine n'est pas destinée à être utilisée seule pour réduire les taux élevés de cholestérol. Il importe de mettre en place un régime alimentaire apte à réduire l'apport en cholestérol et un programme approprié d'exercices avant de prendre un médicament de ce genre et de continuer ces mesures pendant la prise du médicament.

Grossesse : le cholestérol est nécessaire au développement normal d'un enfant à naître. La prise d'atorvastatin pendant la grossesse réduit la quantité de cholestérol disponible pour le bébé en développement et est susceptible de lui être préjudiciable. Les femmes enceintes ne devraient pas employer l'atorvastatine. Si une grossesse advenait pendant que vous employez ce médicament, arrêtez le traitement immédiatement et appelez votre médecin.

Allaitement : on ignore si l'atorvastatine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ce médicament a été relativement peu utilisé par les enfants. Jusqu'à présent, seul l'emploi de l'atorvastatine par des enfants âgés de 10 ans à 17 ans et atteints d'un trouble génétique du cholestérol (désigné hypercholestérolémie familiale) a été étudié.

Aînés : si vous avez plus de 70 ans, vous pourriez faire l'expérience d'un plus grand nombre d'effets secondaires. Vous ferez l'objet d'une surveillance médicale stricte pendant que vous prendrez ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'atorvastatine, et l'un des agents ci-après :

  • l'aliskirène;
  • l'amiodarone;
  • les antiacides;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. l'azithromycine, l'érythromycine, la clarithromycine);
  • les antifongiques (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole);
  • l'aprépitant;
  • l'aripiprazole;
  • le bocéprévir;
  • le bosentan;
  • le bosutinib;
  • la carbamazépine;
  • le carvédilol;
  • la cholestyramine;
  • les colchicines;
  • le colestipol;
  • le conivaptan;
  • les contraceptifs oraux;
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, la prednisone, la prednisolone);
  • la cyclosporine;
  • la cyprotérone;
  • le dabigatran;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • la désipramine;
  • la digoxine;
  • le diltiazem;
  • le dipyridamole;
  • la doxorubicine;
  • l'éfavirenz;
  • les fibrates (par ex. le bézafibrate, le gemfibrozil, le fénofibrate);
  • la fosphénytoïne;
  • l'halopéridol;
  • l'imatinib;
  • les inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP (par ex. le lansoprazole, l'oméprazole, le pantoprazole);
  • les inhibiteurs de la protéase (par ex. le nelfinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • le jus de pamplemousse;
  • le midazolam;
  • la mifepristone;
  • le millepertuis;
  • la néfazodone;
  • la niacine (l'acide nicotinique);
  • le niacinamide;
  • la norfloxacine;
  • le pazopanib;
  • le phénobarbital;
  • la phénytoïne;
  • le pimozide;
  • la prazosine;
  • la primidone;
  • le propranolol;
  • la quinidine;
  • la quinine;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • la rifamycine;
  • le ribaroxaban;
  • la sertraline;
  • le sildénafil;
  • la silodosine;
  • le tamoxifène;
  • la télithromycine;
  • la tétracycline;
  • le tocilizumab;
  • le topotécan;
  • la trabectidine;
  • la trazodone;
  • le vérapamil;
  • la vinblastine;
  • la vincristine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.