0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La progestérone appartient à la classe des médicaments appelés progestatifs. La progestérone en injection s'utilise pour traiter une aménorrhée (une absence de règles) et un saignement vaginal anormal causé par une variation du taux d'hormones. Quand elle est employée dans le traitement d'une aménorrhée, ses effets se remarquent habituellement dans les 2 ou 3 jours suivant la dernière injection. Quand elle est employée dans le traitement d'un saignement vaginal anormal, son délai d'action est habituellement de 6 jours.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Aménorrhée : la dose usuelle recommandée est 5 mg à 10 mg injectés dans un muscle 1 fois par jour pour 6 à 8 jours.

Saignement vaginal anormal : la dose usuelle recommandée est 5 mg à 10 mg injectés dans un muscle 1 fois par jour pour 6 jours.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous fixé pour recevoir votre injection de progestérone, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible pour prendre un autre rendez-vous.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque mL d'injection contient 50 mg de progestérone. Ingrédients non médicinaux : alcool benzylique 10 % (comme agent de conservation) et huile de sésame.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la progestérone ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des antécédents de caillots de sang (par ex. une embolie pulmonaire, une thrombose veineuse profonde), un accident vasculaire cérébral lié à un caillot de sang, une inflammation des veines (une thrombophlébite) ou des troubles de la coagulation du sang;
  • un avortement spontané qui laisse penser que des tissus sont encore dans l'utérus;
  • un cancer confirmé ou soupçonné du sein;
  • un saignement vaginal anormal pour lequel un diagnostic n'a pas été posé.

Ce médicament ne devrait pas s'employer comme test de grossesse.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'acné;
  • une baisse de la pulsion sexuelle;
  • des bouffées de chaleur;
  • une douleur abdominale ou des crampes;
  • une douleur mammaire ou une douleur à la pression sur les seins;
  • une enflure du visage, des chevilles ou des pieds;
  • des étourdissements;
  • un gain de poids inhabituel ou rapide;
  • des maux de tête (légers);
  • des modifications de l'humeur;
  • une montée de la pression artérielle (légère);
  • de la nervosité; 
  • une perte ou une poussée de cheveux ou de poils sur le corps ou sur le visage;
  • une sensation de ballonnement ou une enflure des chevilles ou des pieds;
  • de la somnolence;
  • des taches brunes pouvant être de longue durée sur la peau exposée;
  • des troubles du sommeil.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des changements inattendus dans les saignements vaginaux comme :
    • l'arrêt des menstruations,
    • une augmentation du volume du saignement menstruel,
    • des saignements vaginaux plus abondants entre les menstruations normales,
    • un saignement vaginal plus léger entre les menstruations;
  • une éruption cutanée;
  • un état dépressif;
  • une production de lait maternel inattendue ou accrue;
  • des symptômes évoquant des problèmes de sucre sanguin (une sécheresse de la bouche, des émissions de l'urine fréquentes, une perte de l'appétit ou une soif anormale).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • un essoufflement inexpliqué;
  • une lourdeur ou de la douleur dans le thorax, un bras ou une jambe;
  • des maux de tête ou une migraine;
  • une perte ou un changement de l'élocution, de la coordination ou de la vision (notamment un dédoublement de la vision).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Somnolence ou vigilance réduite : des étourdissements temporaires et occasionnels peuvent apparaître chez certaines personnes après la prise de progestérone. Si le médicament agit ainsi sur vous, évitez les activités qui nécessitent de la concentration, une bonne coordination ou de bons réflexes comme la conduite d'un véhicule ou la manœuvre de machinerie.

Grossesse : n'employez pas la progestérone durant une grossesse, et encore moins durant ses 4 premiers mois. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez la progestérone pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la progestérone en injection et l'un des agents ci-après :

  • les barbituriques (par ex. le phénobarbital);
  • la carbamazépine;
  • la colchicine;
  • le dabigatran;
  • l'évérolimus;
  • le kétoconazole;
  • la phénytoïne;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • le topotécan.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.