Uniprix
 
EN
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

 
Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le gluconate, le fumarate et le sulfate de fer appartiennent au groupe de médicaments appelés suppléments de fer pour voie orale. Le fer joue un rôle important dans la production des globules rouges. Il aide les globules rouges à transporter l'oxygène à diverses parties du corps. Quand le corps ne reçoit pas assez d'oxygène en raison d'une carence en fer, on pourrait ressentir des symptômes comme la fatigue, un essoufflement et des difficultés d'apprentissage. Cette forme d'anémie s'appelle anémie ferriprive.

Les suppléments de fer s'utilisent dans la prévention et le traitement de l'anémie ferriprive.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit ni recommandé.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Il existe différents types de préparations de fer et leur teneur en fer élémentaire (pur) varie. Par exemple, 300 mg de fumarate de fer contiennent 100 mg de fer élémentaire (33 %), 300 mg de gluconate de fer contiennent 35 mg de fer élémentaire (11,6 %) tandis que 300 mg de sulfate de fer contiennent 60 mg de fer élémentaire (20 %).

Votre médecin ou votre pharmacien recommandera la catégorie et la quantité de fer appropriées en fonction des circonstances. Pour prévenir une carence, la consommation d'aliments riches en fer est préférable à la prise de suppléments de fer. Parmi les aliments qui constituent une bonne source de fer, mentionnons la viande rouge, la viande de volaille, les abats rouges, l'épinard, les fruits séchés, les grains entiers, les noix, les fèves et les myes (palourdes).

Pour prévenir une carence, il est recommandé que les adultes aient un apport quotidien de fer (par les aliments ainsi que sous forme de suppléments) de 8 mg à 13 mg. L'ajout de 5 mg par jour est recommandé au cours du deuxième trimestre d'une grossesse et 10 mg supplémentaires par jour sont recommandés au cours du troisième trimestre. Pour les adultes présentant une carence en fer, l'apport quotidien recommandé est de 50 mg à 100 mg de fer élémentaire 3 fois par jour.

Dans le cas des bébés prématurés qui ne reçoivent pas de préparation lactée enrichie en fer, la dose quotidienne recommandée est de 2 mg à 4 mg de fer élémentaire par kilogramme de poids corporel, donnée en une seule dose ou en 2 doses fractionnées. La prise de suppléments de fer devrait commencer à l'âge de 8 semaines et se poursuivre jusqu'à l'âge de 1 an. La dose maximale est 15 mg par jour.

Pour les bébés et les enfants présentant une anémie ferriprive marquée, la dose quotidienne recommandée est de 4 à 6 mg de fer élémentaire par kilogramme de poids corporel, donnée en 3 doses fractionnées. Les bébés et les enfants présentant une anémie ferriprive légère ou modérée devraient recevoir une dose quotidienne de 3 mg de fer élémentaire par kilogramme de poids corporel, donnée en une seule dose ou en 2 doses fractionnées. Les bébés et les enfants nécessitant une prévention de l'anémie ferriprive devraient prendre une dose quotidienne de 0,5 mg à 2 mg de fer élémentaire par kilogramme de poids corporel. La dose maximale est 15 mg par jour.

Le fer est mieux absorbé quand vous êtes à jeun et que vous le prenez avec de l'eau ou du jus de fruit (adultes : un verre plein ou 8 onces, enfants : un demi-verre ou 4 onces) et environ 1 heure avant ou 2 heures après un repas. Toutefois, si la prise dérange l'estomac, de plus faibles doses pourraient être données après la consommation d'aliments.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, hors de la portée des enfants : des réactions graves, dont certaines ont entraîné le décès, sont survenues après l'ingestion de ce produit par des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Ce médicament est offert sous forme de comprimé dosé à 200 mg.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au fer ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une anémie autre qu'une anémie provoquée par une carence en fer ;
  • un traitement par injections de fer en cours ;
  • un trouble appelé hémosidérose ou hémochromatose (surcharge de fer).

Ne pas donner ce médicament à des bébés prématurés qui présentent une carence en vitamine E.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des brûlures d'estomac ;
  • de la constipation ;
  • des dents tachées (surtout par la solution) ;
  • de la diarrhée ;
  • de la nausée et des vomissements ;
  • des selles sombres.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur à l'abdomen ou l'estomac ;
  • une douleur dans le thorax ou dans la gorge lorsque vous avalez ;
  • des selles noirâtres et goudronneuses avec des signes de sang.

Surdose : une dose excessive de fer peut causer les signes et symptômes énumérés ci-après. S'il vous semble que vous et votre enfant avez pris une dose trop importante de fer, sollicitez immédiatement des soins médicaux et entrez en contact avec votre Centre antipoison régional. N'attendez pas que ces symptômes apparaissent.

Premiers symptômes d'une surdose de fer :

  • une diarrhée (pouvant contenir du sang) ;
  • une douleur gastrique, ou une crampe (aiguë) ;
  • de la nausée ;
  • des vomissements importants (pouvant contenir du sang).

Évolution des symptômes d'une surdose de fer :

  • des battements de cœur rapides ;
  • des convulsions (crises épileptiques) ;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée ;
  • les lèvres, les ongles et la paume des mains prenant une teinte bleuâtre ;
  • une peau moite et froide ;
  • une respiration superficielle et rapide ;
  • de la somnolence.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Dents tachées : les préparations liquides de fer sont susceptibles de tacher les dents. Afin de prévenir les taches, buvez la dose de fer avec une paille après l'avoir mélangée avec de l'eau ou du jus de fruit, puis avalez un verre d'eau pure ou de jus de fruits. Le lavage des dents avec du bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude) ou du peroxyde d'hydrogène à 3 % éliminera généralement les taches.

Émissions fécales : les selles des personnes qui prennent des préparations de fer par la bouche deviennent souvent vert foncé ou noires. Cette coloration ne présente pas de danger. Il peut arriver, mais rarement, que les selles soient poisseuses, qu'elles aient des traînées rouges (signes de sang) et que vous ressentiez des crampes, un endolorissement et des douleurs aiguës dans l'estomac, dans ce cas vous devriez prendre contact immédiatement avec votre médecin.

Estomac et intestin : Si vous avez des ulcères d'estomac, une colite ulcéreuse ou une entérite régionale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : la prise de l'apport quotidien recommandé de fer est sans danger et nécessaire durant une grossesse. Afin de prévenir une carence, l'apport quotidien recommandé de fer est de 8 mg à 13 mg. L'ajout de 5 mg par jour est recommandé au cours du deuxième trimestre d'une grossesse et 10 mg supplémentaires par jour sont recommandés au cours du troisième trimestre. Ne prenez pas une quantité de fer supérieure à l'apport quotidien recommandé à moins que votre médecin ne vous le conseille.

Allaitement : aux doses recommandées, la quantité de fer qui passe dans le lait maternel n'est pas suffisante pour avoir un effet sur le bébé.

Enfants : une surdose de fer est une cause courante de mort parmi les enfants. Gardez les produits qui contiennent du fer hors de la portée des enfants et demandez immédiatement des soins médicaux en cas d'ingestion accidentelle.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre les préparations orales de fer et l'un des agents ci-après :

  • les antiacides ;
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate, le risédronate) ;
  • le chloramphénicol ;
  • la cholestyramine ;
  • le fer injectable ;
  • la lévodopa ;
  • la lévothyroxine ;
  • le méthyldopa ;
  • la pénicillamine ;
  • les quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine) ;
  • les suppléments de calcium ;
  • les tétracyclines ;
  • la vitamine C.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.