0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le 5-mononitrate d'isosorbide appartient à la classe de médicaments connus sous le nom d'antiangineux. On utilise ce médicament pour prévenir les crises d'angines qui sont associées à la maladie coronarienne. Il n'est pas utile pour le soulagement rapide d'une crise d'angine.

Il agit en augmentant le diamètre des vaisseaux sanguins qui approvisionnent le cœur, ce qui améliore l'apport en sang et en oxygène à cet organe. Le 5-mononitrate d'isosorbide peut réduire le nombre, la durée et l'intensité des crises d'angine. Il se peut que la tolérance à l'exercice soit augmentée et que le besoin d'utiliser de la nitroglycérine à action rapide (en comprimés et en vaporisateur) soit réduit.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour les adultes, la dose recommandée de 5-mononitrate d'isosorbide est d'un (1) comprimé (60 mg) prise une fois par jour le matin au lever. Si nécessaire, il se peut que votre médecin augmente la dose à 2 comprimés (120 mg) une fois par jour le matin. Pour réduire le risque de ressentir des maux de tête, votre médecin pourrait vous suggérer de commencer à prendre un demi-comprimé (30 mg) une fois par jour chaque matin pendant les 2 à 4 premiers jours.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

On ne doit pas mâcher ni broyer les comprimés qui doivent être avalés avec la moitié d'un verre d'eau. Au besoin, il est possible de couper le comprimé en deux, mais le demi-comprimé doit être avalé en entier. Il se peut que vous retrouviez les comprimés entiers dans vos selles ; il ne s'agit que de l'enveloppe du comprimé et vous pouvez être sûr que le médicament a été libéré dans votre organisme.

Les comprimés sont disponibles en emballages de 30 jours conçus pour faciliter le suivi de la prise de votre médicament. 28 comprimés portent l'inscription d'un jour de la semaine. Pour commencer, prenez un comprimé dans la première rangée qui correspond au jour où vous commencez cet emballage. Prenez ensuite un comprimé chaque jour suivant pour terminer les 28 comprimés étiquetés. Vous devez prendre les 2 comprimés non étiquetés lorsque tous les autres ont été pris.

Il importe que vous preniez ce médicament exactement selon les directives de votre médecin. Le 5-mononitrate d'isosorbide doit être pris environ au même moment de la journée chaque jour. Si vous omettez une dose et que vous le constatez dans les 6 heures qui suivent, prenez votre dose habituelle aussi rapidement que possible et reprenez ensuite votre dosage habituel. Si plus de 6 heures se sont écoulées lorsque vous constatez l'omission, ne prenez pas la dose et reprenez votre posologie habituelle le lendemain. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé biconvexe jaune de forme ovale et rainuré portant l'inscription « ISO » sur « 60 » sur un côté contient 60 mg de 5-mononitrate d'isosorbide. Ingrédients non médicinaux : hydroxypropylméthylcellulose, lactose, acide stéarique, silice sublimée et oxyde de fer jaune.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le 5-mononitrate d'isosorbide dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au 5-mononitrate d'isosorbide ou à l'un des ingrédients de ce médicament ;
  • une allergie à d'autres nitrates ou nitrites ;
  • une insuffisance du myocarde causée par une obstruction ;
  • la présence d'anémie importante ;
  • la présence d'une insuffisance circulatoire aiguë associée à une pression artérielle extrêmement basse (par ex. états de choc ou de collapsus cardio-vasculaire) ;
  • une pression intracrânienne anormalement élevée ;
  • si vous êtes étourdi, si votre vision est brouillée ou si vous perdez connaissance lorsque vous vous levez de la position assise ou couchée ;
  • si vous prenez du sildénafil, du tadalafil ou du vardénafil.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une constipation ;
  • une diarrhée ;
  • une douleur abdominale ;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère suivant le passage de la station couchée ou assise à la station debout ;
  • des gaz ;
  • des maux de tête ;
  • de la nausée ;
  • une nervosité ;
  • une rougeur à la face et au cou ;
  • une sensation de tournoiement ;
  • une sudation accrue ;
  • des troubles du sommeil.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste  :

  • des battements de cœur rapides ou très forts ;
  • des brûlures d'estomac ;
  • une douleur thoracique (une douleur angineuse) ;
  • une toux ;
  • des maux de tête intenses ou prolongés ;
  • une vision floue.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une crise cardiaque (par ex. présence de douleur ou de pression à la poitrine, de douleur qui se propage à l'épaule ou au bras, de nausée et de vomissements, de sudation excessive).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Hypotension artérielle : des symptômes d'hypotension sévère, tels que faiblesse ou étourdissements, en particulier lorsque le patient se lève soudainement après être resté assis ou allongé, peuvent se manifester. Les personnes sujettes à une baisse de la pression artérielle (par ex. celles qui prennent des diurétiques) doivent faire preuve de prudence pendant qu'elles utilisent ce médicament.

Maladie cardiaque : le 5-mononitrate d'isosorbide peut rendre les symptômes de la maladie cardiaque plus intenses. Si vous avez des problèmes cardiaques causés par un manque d'oxygène au cœur ou aux autres organes du corps, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Sevrage : l'arrêt subit de ce médicament peut à l'occasion aggraver les douleurs thoraciques ou les autres symptômes de l'angine. Pour éviter les effets possibles du sevrage, vous devez arrêter graduellement de prendre ce médicament plutôt que de l'arrêter subitement. Ne modifiez pas votre façon de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin.

Somnolence ou vigilance réduite : ce médicament peut causer de la une perte de connaissance ou des étourdissements. Ne conduisez pas de véhicule, ne faites pas fonctionner de la machinerie et n'effectuez pas d'autres tâches possiblement dangereuses avant d'avoir établi comment ce médicament agit sur vous.

Tolérance : lors d'une utilisation prolongée, le 5-mononitrate d'isosorbide peut cesser d'avoir des effets bénéfiques parce que l'organisme s'habitue à son action (c'est-à-dire qu'il développe une tolérance). Appelez votre médecin si vous ressentez, à n'importe quel moment, que vos crises d'angine deviennent plus intenses ou plus fréquentes.

Grossesse : il n'existe pas d'étude démontrant l'innocuité (degré de sécurité) et l'efficacité de l'utilisation du 5-mononitrate d'isosorbide pendant la grossesse. Ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si le 5-mononitrate d'isosorbide passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants. Son utilisation est donc déconseillée.

Aînés : les personnes âgées sont plus susceptibles de ressentir des étourdissements ou des vertiges pendant qu'elles prennent ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le 5-mononitrate d'isosorbide et l'un des agents ci-après : 

  • les alcaloïdes de l'ergot de seigle ;
  • l'alcool ;
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, le vérapamil, la nifédipine) ;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine) ;
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine) ;
  • les antipsychotiques atypiques (par ex. la quétiapine, la rispéridone) ;
  • les azoles antifongiques (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole) ;
  • les benzodiazépines (par ex. l'alprazolam, le diazépam, le midazolam, le triazolam) ;
  • les bêtabloquants (par ex. le carvédilol, le propranolol, le timolol) ;
  • la delaviridine ;
  • les diurétiques (les pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine, par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, le spironolactone) ;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou ECA (par ex. le captopril, le lisinopril, le ramipril) ;
  • les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil) ;
  • les inhibiteurs de la protéase (par ex. l'amprénavir, l'atazanavir, le fosamprénavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir) ;
  • l'isoniazide ;
  • d'autres médicaments qui abaissent la  pression artérielle ;
  • la rosiglitazone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de  :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.