0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le bisacodyl appartient à la classe des médicaments appelés laxatifs stimulants. Il s'utilise pour soulager une constipation occasionnelle. Il s'emploie aussi parfois dans le stade préparatoire à un examen exploratoire (par ex. une coloscopie), avant et après une intervention chirurgicale, et dans les circonstances qui exigent une selle.

Il exerce une action qui stimule les muscles de l'intestin et la rétention d'eau du corps dans les intestins. Par conséquent ce médicament contribue au ramollissement des selles et accélère le passage des selles. Les comprimés doivent être pris au coucher afin qu'une défécation puisse avoir lieu le lendemain matin. Les suppositoires font habituellement effet dans les 15 minutes à 60 minutes qui suivent leur introduction.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été recommandé par leur médecin ou un pharmacien.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour le soulagement de la constipation des adultes et des enfants âgés de plus de 12 ans, la dose usuelle est 1 à 2 comprimés (de 5 mg ou de 10 mg) pris par la bouche, ou 1 suppositoire pour adulte (de 10 mg) enfoncé rectalement. Pour les enfants âgés de 6 ans à 12 ans, la dose usuelle est 1 comprimé (de 5 mg) pris par la bouche ou 1 suppositoire pédiatrique (de 5 mg) enfoncé rectalement.

Avant un examen médical ou une intervention chirurgicale, la dose usuelle pour adultes comporte la prise de 2 à 4 comprimés (de 10 mg ou de 20 mg) par la bouche la veille au soir de l'acte médical, puis l'introduction rectale de 1 suppositoire le matin de l'acte médical. Pour les enfants âgés de 6 ans et plus, la dose usuelle comporte la prise de 1 comprimé (de 5 mg) par la bouche la veille au soir de l'acte médical, puis l'introduction rectale de 1 suppositoire pédiatrique (de 5 mg) le matin suivant.

Les comprimés doivent être pris au coucher afin qu'une défécation puisse avoir lieu le lendemain matin. Abstenez-vous de prendre les comprimés avec du lait ou en même temps que des antiacides, car ces produits pourraient dissoudre l'enrobage du comprimé. Avalez les comprimés entiers avec des liquides, sans les écraser ni les mâcher.

Pour utiliser un suppositoire, sortez-le de son emballage et introduisez l'extrémité pointue dans le rectum, puis enfoncez-le bien. Ensuite, poussez latéralement l'extrémité plate afin qu'elle touche en partie la paroi du rectum. Gardez le suppositoire dans le rectum pendant aussi longtemps que vous le pouvez. Si l'introduction du suppositoire est difficile en raison de la présence de fissures anales ou d'hémorroïdes, enrobez l'extrémité pointue du suppositoire avec un lubrifiant comme la gelée de pétrole avant son insertion. Les suppositoires commencent habituellement à faire effet dans les 15 minutes à 60 minutes qui suivent leur introduction.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

N'employez donc pas ce médicament pour plus de 7 jours, à moins d'avis contraire d'un professionnel de la santé. Si après 1 semaine d'emploi, une défécation ne se produit pas, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Il importe beaucoup que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin ou d'un pharmacien. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé contient 5 mg de bisacodyl USP. Ingrédients non médicinaux : phosphate de calcium, sulfate de calcium, cire de carnauba, cellulose, gélatine, kaolin, stéarate de magnésium, copolymère d'acide méthacrylique, polyéthylèneglycol amidon prégélatinisé, silice, saccharose, talc, dioxyde de titane et cire blanche.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au bisacodyl ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un état de déshydratation avancée;
  • une obstruction intestinale, une appendicite, une maladie inflammatoire chronique aiguë de l'intestin (par ex. la maladie de Crohn, une colite ulcéreuse), ou une grave douleur abdominale accompagnée de la nausée et de vomissements;
  • un rare trouble transmis héréditairement qui engendre une réaction pathologique au lactose ou au saccharose (par ex. la galactosémie, une intolérance au fructose).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une diarrhée;
  • une gêne, une douleur ou des crampes abdominales;
  • de la nausée;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • un inconfort ou de la douleur rectale;
  • du sang dans les selles;
  • des symptômes attribuables à une irritation des intestins (par ex. d'importantes crampes abdominales, de la diarrhée);
  • des symptômes d'une réaction allergique (par ex. une éruption cutanée, une démangeaison).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes d'une grave réaction allergique (par ex. de l'urticaire, une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Affections rectales : si vous avez des fissures rectales ou si vous êtes atteint de proctite ulcéreuse, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Les personnes atteintes de ces troubles pourraient ressentir de la douleur et de l'irritation quand elles utilisent ce médicament en suppositoires. Si vous observez un saignement rectal après avoir mis un suppositoire, communiquez avec votre médecin.

Douleur abdominale, nausée, vomissements, fièvre : n'employez pas ce médicament si vous ressentez une douleur abdominale ou si vous avez de la nausée, une fièvre ou des vomissements. Discutez avec votre médecin ou un pharmacien pour obtenir des conseils.

Emploi prolongé : ce médicament ne devrait pas donner lieu à un usage quotidien ou prolongé, car cette pratique pourrait entraîner de la déshydratation et un faible taux de potassium. En outre, vos intestins pourraient ne plus fonctionner que stimulés par le médicament si vous en faisiez un usage de longue durée.

Étourdissements et syncope : des personnes ont signalé avoir ressenti des étourdissements et fait une syncope après avoir pris ce médicament. Peut-être que des efforts de défécation intenses et prolongés ou la douleur associée parfois avec la constipation ont provoqué ces malaises. Si vous avez des étourdissements qui culminent en un évanouissement pendant que vous employez ce médicament, communiquez avec votre médecin.

Tartrazine : les personnes allergiques à la tartrazine (un colorant alimentaire) ne devraient pas employer ce médicament.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament ne passe pas dans le lait maternel. Il est donc considéré comme sans danger pour l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 6 ans. Ne donnez pas ce médicament à des enfants sauf si votre médecin vous l'a recommandé.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Abstenez-vous de prendre d'autres médicaments 2 heures avant ou 2 heures après la prise de comprimés de bisacodyl. Le bisacodyl en comprimés pourrait réduire l'efficacité d'autres médicaments.

Il pourrait se produire une interaction entre le bisacodyl et l'un des agents ci-après :

  • les antagonistes des récepteurs H2 de l'histamine (par ex. la ranitidine, la cimétidine);
  • les antiacides (par ex. l'hydroxyde d'aluminium, le carbonate de calcium, l'hydroxyde de magnésium);
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone);
  • la digoxine;
  • les diurétiques (par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide);
  • les inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP (par ex. l'oméprazole, le pantoprazole);
  • le lait.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.