0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La zopiclone appartient à la classe de médicaments appelés sédatifs-hypnotiques. On l'utilise pour le soulagement symptomatique à court terme des troubles du sommeil. La zopiclone peut aider les personnes qui éprouvent de la difficulté à s'endormir et celles qui s'éveillent fréquemment pendant la nuit ou tôt le matin. On ne doit habituellement pas prendre la zopiclone plus de 7 à 10 jours consécutifs. Il ne doit être utilisé que par des personnes dont les troubles du sommeil provoquent des problèmes pendant la journée.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour les adultes, la dose recommandée de zopiclone varie de 5 mg à 7,5 mg, pris juste avant le coucher au besoin pour aider à résoudre les troubles du sommeil. Ce médicament peut provoquer une assuétude et on doit le prendre exactement selon les directives du médecin. Typiquement, ce médicament ne doit pas être pris plus de 7 à 10 jours consécutifs.

Si vous avez pris ce médicament de façon régulière pendant une période de temps prolongée, ne cessez pas de le prendre subitement sans consulter préalablement votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Ne prenez pas ce médicament s'il ne vous est pas possible de dormir une nuit complète ni avant de devoir être actif et efficace. Il se pourrait alors que votre jugement soit défectueux ou que vous subissiez des pertes de mémoire. Votre organisme a besoin d'un certain temps pour éliminer le médicament de votre système.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

5 mg
Chaque comprimé pelliculé blanc, rond, biconvexe portant l'inscription imprimée « Z 5 » sur un côté et « P » sur l'autre contient 5 mg de zopiclone. Ingrédients non médicinaux : carboxyméthylcellulose sodique, amidon de maïs, phosphate de calcium dibasique, hydroxypropylcellulose, hydroxypropylméthylcellulose, lactose, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylène glycol et dioxyde de titane.

7,5 mg
Chaque comprimé pelliculé bleu, ovale, biconvexe portant l'inscription imprimée « 7.5 » sur « Z » sur le côté sécable et « P » sur l'autre contient 7,5 mg de zopiclone. Ingrédients non médicinaux : carboxyméthylcellulose sodique, amidon de maïs, phosphate de calcium dibasique, AD et C bleu nº 1, AD et C jaune nº 6, hydroxypropylméthylcellulose, lactose, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylène glycol, polysorbate et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la zopiclone ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie à un médicament de type benzodiazépine;
  • des difficultés respiratoires importantes;
  • une grave maladie du foie;
  • une myasthénie grave;
  • la présence d'apnée du sommeil.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'agitation (plus fréquente pour les aînés);
  • l'apparition de battements cardiaques rapides, irréguliers ou très forts (plus fréquents pour les aînés);
  • une augmentation de l'appétit;
  • une augmentation de la quantité de salive (plus fréquente pour les aînés);
  • une augmentation de la sudation (plus fréquente pour les aînés);
  • des brûlures d'estomac;
  • une constipation;
  • une diminution du tonus musculaire;
  • un estomac dérangé;
  • des étourdissements;
  • des frissons;
  • un goût amer dans la bouche;
  • de l'indigestion;
  • une perte d'appétit (plus fréquente pour les aînés);
  • une perte de poids;
  • une sécheresse de la bouche;
  • une sensation de lourdeur dans les bras et les jambes;
  • des sensations de picotement, de brûlure ou de piqûre;
  • des tremblements des doigts, des mains, des bras, des pieds ou des jambes (plus fréquents pour les aînés);
  • des troubles de l'élocution;
  • des troubles de la vision;
  • des vomissements (plus fréquents pour les aînés).

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste  :

  • de l'agressivité;
  • de l'anxiété ou de l'agitation pendant le jour;
  • des changements d'humeur ou des capacités mentales;
  • de la confusion (plus fréquente pour les aînés);
  • des difficultés de coordination (plus fréquentes pour les aînés);
  • une éruption cutanée;
  • un essoufflement;
  • de la maladresse ou un manque de stabilité (plus fréquemment pour les aînés);
  • des modifications du comportement;
  • une oppression thoracique;
  • des problèmes de mémoire (plus fréquents pour les aînés);
  • une respiration difficile ou laborieuse;
  • une respiration sifflante;
  • une somnolence (profonde).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

[19 novembre 2014]

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi de imovane (zopiclone). Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Altération du goût : la zopiclone peut provoquer l'apparition d'une langue chargée (anormalement recouverte d'une couche blanchâtre), d'une haleine désagréable ou d'un goût amer dans la bouche. Ces effets se produisent souvent lorsqu'on utilise ce médicament.

Anxiété ou agitation : on a observé certains cas d'augmentation de l'anxiété ou de l'agitation lors du traitement avec la zopiclone.

Confusion : ce médicament réduit l'acuité mentale (par ex. la concentration, l'attention et la vigilance). Le risque de confusion est accru pour les personnes âgées et celles qui ont une atteinte cérébrale.

L'exécution de certaines activités sans être tout à fait éveillé : certaines personnes qui prennent de la zopiclone peuvent être sujet à du somnambulisme ou faire certaines activités comme conduire une automobile, préparer et manger des aliments et faire des appels téléphoniques alors qu'elles ne sont pas complètement éveillées et qu'elles sont inconscientes de leurs gestes. Le matin suivant, elles peuvent ne pas se rappeler de ce qui s'est passé. Ce phénomène est plus susceptible de se produire si vous buvez de l'alcool ou si vous utilisez d'autres médicaments sédatifs. Si cela se produit chez vous, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Modifications du comportement : ce médicament exerce une action qui peut intensifier les symptômes d'une dépression, notamment les pensées suicidaires et l'impulsion de faire du mal à quelqu'un. Il peut aussi engendrer un état d'agitation ou un comportement agressif. Si vous observez ces symptômes, ou toute autre modification du comportement pendant que vous employez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Les membres de la famille ou de l'équipe soignante d'une personne qui emploie ce médicament devraient se mettre immédiatement en rapport avec son médecin quand ils remarquent une modification du comportement peu commune.

Sevrage : la zopiclone peut provoquer une assuétude. On a observé des symptômes de sevrage semblables à ceux qui se produisent avec des substances semblables, notamment l'alcool, après l'arrêt subit du médicament (après que le médicament ait été pris régulièrement pendant une certaine période de temps. Parmi ces symptômes, on retrouve :

  • de l'agitation;
  • de la confusion;
  • des crampes abdominales;
  • une détérioration de la mémoire;
  • une diarrhée;
  • une douleur musculaire;
  • un état d'anxiété extrême;
  • un état d'excitation;
  • un état de nervosité;
  • de l'irritabilité;
  • des maux de tête;
  • de la tension nerveuse;
  • des tremblements;
  • des troubles du sommeil comme un rebond du sommeil paradoxal;
  • des vomissements.

Somnolence ou vigilance réduite : la zopiclone peut provoquer une somnolence excessive et réduire l'acuité mentale. Ne faites pas fonctionner de machinerie et ne conduisez pas de véhicule après avoir pris ce médicament.

Troubles médicaux : si vous êtes atteint d'une dépression, de troubles respiratoires ou d'une lésion hépatique, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Troubles de la mémoire : on a signalé des cas d'amnésie d'importance variable après la prise de doses normales de médicaments semblables à la zopiclone. Cet effet est rare avec la zopiclone.

Grossesse : l'innocuité de ce médicament n'a pas été établie durant une grossesse. Ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez la zopiclone pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de la zopiclone n'a été établie en ce qui concerne les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans.

Aînés : les personnes de plus que 65 ans courent un risque accru de subir des effets secondaires en relation avec la dose de zopiclone comme de la somnolence, des étourdissements ou des difficultés de coordination. L'utilisation de doses excessives peut provoquer des accidents comme des chutes. Si vous êtes un aîné et que vous ressentez l'un ou l'autre des effets secondaires ci-haut mentionnés, consultez votre médecin.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la zopiclone et l'un des agents ci-après :

  • l'alcool;
  • les anticonvulsivants; par ex. la phénitoïne, l'acide valproïque, la carbamazépine);
  • les antidépresseurs tricycliques;
  • les antihistaminiques qui causent de la somnolence (par ex. la diphénhydramine);
  • les antipsychotiques ou modificateurs de l'humeur;
  • les antipsychotiques (par ex. l'olanzapine, la quétiapine);
  • les anxiolytiques (par ex. le clonazépam, le lorazépam);
  • la cimétidine;
  • la clarithromycine;
  • l'érythromycine;
  • le kétoconazole, l'itraconazole, le voriconazole;
  • les médicaments narcotiques ou opioïdes (par ex. la morphine, la codéine);
  • le millepertuis;
  • le rifampicin ou la rifampine;
  • les sédatifs ou les tranquillisants (par ex. le diazépam).

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.