0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce médicament contient la combinaison de 2 ingrédients : la cyprotérone et l'éthinylœstradiol. La cyprotérone appartient au groupe des médicaments appelés antiandrogènes. L'éthinylœstradiol appartient au groupe des médicaments appelés œstrogènes. Ces médicaments sont utilisés ensemble pour traiter certains types d'acné féminine. Ce médicament agit en régulant la sécrétion des hormones qui ont un effet sur la peau.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Ce médicament se prend par cycles de 28 jours. Chaque cycle comporte 21 jours de traitement à raison de 1 comprimé par jour pendant 21 jours, suivis de 7 jours sans médicament (soit 3 semaines avec traitement et 1 semaine sans prise de comprimés). Les comprimés doivent être pris à la même heure chaque jour. Le traitement commence habituellement le premier jour des pertes menstruelles. Plusieurs mois de traitement sont habituellement nécessaires avant de pouvoir constater une amélioration. Lorsque l'acné est complètement disparue, on continue habituellement d'utiliser ce médicament pendant 3 à 4 cycles supplémentaires, puis on cesse de le prendre. On peut recommencer à utiliser ce médicament si l'acné récidive.

Si du spotting ou d'autres saignements d'origine utérine se produisent pendant les 3 semaines pendant lesquelles vous prenez ce médicament, continuez à prendre le médicament, car les saignements sont habituellement temporaires. Si les saignements persistent pendant une longue période de temps, communiquez avec votre médecin.

Si les saignements menstruels ne surviennent pas durant les 7 jours sans traitement, ne commencez pas un nouveau cycle de traitement; communiquez avec votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Le médicament sera moins efficace si vous manquez des doses. Si vous oubliez une dose de ce médicament, et que vous remarquez cette omission avant que 12 heures ne se soient écoulées, vous pouvez prendre le médicament. Si plus de 12 heures se sont écoulées, jetez le comprimé oublié et continuez à prendre les comprimés restants à l'horaire habituel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé beige, rond, biconvexe, enrobé de sucre, contient 2 mg d'acétate de cyprotérone et 0,035 mg d'éthinylœstradiol. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, lactose, stéarate de magnésium, povidone, et talc; enrobage : carbonate de calcium, oxyde de fer jaune, glycérol, polyéthylèneglycol, povidone, saccharose, talc, dioxyde de titane et cire.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la cyprotérone, à l'œstradiol ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des antécédents de jaunisse cholestatique (jaunissement de la peau et du blanc des yeux provoqué par des problèmes d'écoulement de la bile);
  • un cancer confirmé ou soupçonné du sein;
  • un diabète grave provoquant des changements vasculaires;
  • une grossesse confirmée ou soupçonnée;
  • une maladie du foie active;
  • la présence de désordres des vaisseaux sanguins ou de troubles de la coagulation ou des antécédents de tels désordres ou troubles (notamment la thrombophlébite, les maladies cérébrovasculaires comme les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques et les maladies coronariennes);
  • la présence d'otosclérose (une croissance anormale de l'os à l'intérieur de l'oreille) qui s'est détériorée pendant une grossesse;
  • la présence de problèmes oculaires causés par une maladie des vaisseaux sanguins de l'œil (comme une perte de vision partielle ou complète ou d'autres changements visuels);
  • un saignement vaginal anormal de cause inconnue;
  • une tumeur du foie ou un antécédent de tumeur du foie;
  • des tumeurs œstrogénodépendantes avérées ou présumées.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • l'apparition de plaques brunâtres sur la peau exposée;
  • une douleur mammaire, une douleur à la pression sur le sein ou une enflure du sein;
  • une enflure des chevilles et des pieds;
  • des étourdissements;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée;
  • un gain ou une perte de poids;
  • une hausse ou une baisse de l'intérêt à l'égard des rapports sexuels;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • l'apparition d'une infection vaginale accompagnée de démangeaisons ou d'irritation vaginale ou de pertes blanches épaisses semblables à du fromage cottage;
  • des changements au niveau des saignements vaginaux durant ou entre les menstruations (comme une diminution des saignements, des hémorragies utérines ou du saignotement en dehors de la période normale des règles, un saignement prolongé, un arrêt complet des pertes menstruelles plusieurs mois d'affilée, ou un arrêt des pertes menstruelles certains mois seulement);
  • des maux de tête ou migraines (bien que la fréquence des maux de tête puisse diminuer chez bon nombre d'utilisatrices, d'autres peuvent voir leurs maux de tête augmenter en nombre ou en intensité);
  • pour les femmes avec des antécédents de maladie mammaire : la présence de bosses dans les seins;
  • pour les femmes atteintes de diabète : une légère augmentation du sucre sanguin, une perte de connaissance, de la nausée, la peau pâle, ou de la sudation;
  • une pression artérielle élevée;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des troubles du sommeil, de l'indifférence à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • des symptômes de troubles hépatiques (par ex. une enflure, de la douleur, ou une douleur à la pression dans le haut de l'abdomen, le jaunissement du blanc des yeux ou de la peau, une démangeaison).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une douleur abdominale ou gastrique (subite, intense ou continue);
  • un essoufflement;
  • des signes d'un accident vasculaire cérébral (par ex. des maux de tête intenses ou subits; une perte de coordination soudaine; des anomalies du champ visuel; des difficultés subites à articuler; ou une faiblesse, un engourdissement, ou de la douleur au bras ou à la jambe inexpliqués);
  • des signes de caillots de sang (par ex. une toux ramenant une expectoration de sang, des douleurs au thorax, à l'aine, ou à la jambe - surtout dans le mollet);
  • des signes de crise cardiaque (par ex. une douleur thoracique subite, ou de la douleur irradiant dans dos, le bas du bras, la mâchoire; une sensation de plénitude gastrique; des nausées; des vomissements; de la sudation; de l'anxiété);

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Affections médicales : la combinaison obésité, pression artérielle élevée, et diabète augmente beaucoup le risque d'effets secondaires de ce médicament. Si vous présentez ces trois troubles médicaux, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Ce médicament peut causer une rétention d'eau, qui peut aggraver des troubles comme la pression artérielle élevée, une maladie cardiaque, ou une maladie du rein.

Caillots de sang : ce médicament semble augmenter le risque de formation de caillots sanguins. Ce risque peut être supérieur à celui qui est associé à la prise de contraceptifs oraux. Ces caillots de sang peuvent se former partout dans le corps, mais ils sont plus visibles lorsqu'ils se produisent dans les grands muscles, les poumons, le cerveau (entraînant un accident vasculaire cérébral), ou le cœur (une crise cardiaque). Si vous ressentez de la douleur dans la poitrine ou une jambe, de l'essoufflement inexpliqué, une accélération ou une irrégularité de vos battements cardiaques, des maux de tête intenses, un brouillement de la vision ou des troubles d'élocution, consultez immédiatement un médecin.

Cancer du sein : toutes les femmes qui prennent ce médicament devraient pratiquer l'auto-examen des seins. Demandez à votre médecin de vous expliquer la technique d'examen. Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein, vous devriez faire l'objet d'une surveillance médicale stricte pendant que vous prenez ce médicament.

Chirurgie : certaines situations comme un alitement prolongé peuvent favoriser la formation de caillots de sang. Discutez avec votre médecin des risques et bienfaits d'un arrêt temporaire de ce médicament. Si vous devez subir une intervention chirurgicale, informez tous les médecins qui prennent soin de vous que vous prenez ce médicament.

Contraception : ce médicament ne doit pas se prendre uniquement pour son action contraceptive. Les femmes qui prennent ce médicament devraient recourir à une méthode de contraception non-hormonale (par ex. des préservatifs). On ne doit pas utiliser de contraceptifs oraux en même temps que l'association cyprotérone - éthinyl œstradiol.

Dépression : il est démontré que certaines hormones comme celles présentes dans l'association cyprotérone - éthinyl œstradiol peuvent provoquer des changements d'humeur et des symptômes de dépression. Si vous êtes atteint de dépression ou si vous avez des antécédents de dépression, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous présentez des symptômes de dépression (comme un manque de concentration, un changement de poids, un changement touchant le sommeil ou une perte d'intérêt envers vos activités) ou si vous constatez qu'un membre de la famille traité par ce médicament présente ces symptômes, communiquez avec votre médecin au plus tôt.

Diabète : ce médicament peut causer des altérations dans le métabolisme des glucides. si vous êtes atteinte du diabète ou si vous avez des antécédents familiaux de diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction hépatique : comme certaines autres hormones, l'association cyprotérone - éthinyl œstradiol peut provoquer une réduction de la fonction hépatique et certaines maladies du foie. Si vous avez une fonction hépatique diminuée ou une atteinte hépatique, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Ce médicament ne doit pas être pris par des femmes atteintes d'une maladie hépatique importante.

Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Migraines : l'utilisation de ce médicament peut provoquer l'apparition de migraines. Si vous ressentez un nouveau type de mal de tête, particulièrement intense, persistant ou qui se produit à répétition, communiquez dès que possible avec votre médecin. L'utilisation de l'association cyprotérone - éthinyl œstradiol n'est pas recommandée aux personnes qui sont atteintes de migraines accompagnées d'aura.

Saignement vaginal : signalez tout saignement vaginal inhabituel à votre médecin.

Tabagisme : le tabagisme, accroît le risque d'effets secondaires graves sur le cœur et les vaisseaux sanguins. Le risque augmente avec l'âge et le nombre de cigarettes fumées (15 ou plus quotidiennement) et est encore plus grave pour les femmes de plus de 35 ans. Les femmes qui emploient ce médicament ne devraient pas fumer.

Vision et verres de contact : comme certaines autres hormones, l'association cyprotérone - éthinyl œstradiol peut provoquer des changements de la forme des yeux. Si vos verres de contact ne semblent plus s'ajuster aussi bien qu'avant, consultez votre médecin ou le professionnel qui prend soin de vos yeux. Vous devrez peut-être arrêter de les porter ou changer de lentilles. Si une anomalie du champ visuel se manifeste pendant que vous prenez ce médicament, communiquez avec votre médecin.

Grossesse : les femmes enceintes ne devraient pas prendre ce médicament, car il peut nuire au fœtus. Si vous tombez enceinte ou pensez l'être pendant que vous prenez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement. À l'arrêt du traitement, vous devriez attendre d'avoir au moins un cycle menstruel normal avant de chercher à devenir enceinte.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel et il peut réduire la quantité et la qualité du lait produit. Ce médicament n'est pas recommandé durant l'allaitement maternel.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'association médicamenteuse cyprotérone - éthinylœstradiol et l'un des agents ci-après :

  • l'acide folique;
  • l'acide tranexamique;
  • l'alcool;
  • l'ampicilline;
  • l'amiodarone;
  • les analgésiques (par ex. l'acétaminophène, la codéine);
  • l'anastrozole;
  • les antagonistes du calcium (par ex. le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • les antiacides;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine);
  • les antidiabétiques (par ex. le glyburide, le gliclazide);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. le fluconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • les antihistaminiques (par ex. la chlorphéniramine, la loratidine);
  • l'aprépitant;
  • l'aripiprazole;
  • les barbituriques (par ex. le pentobarbital, le sécobarbital);
  • certains benzodiazépines (par ex. l'alprazolam, le clonazépam);
  • les bêtabloquants (par ex. le métoprolol, l'aténolol);
  • le bosentan;
  • le bromazépam;
  • la caféine;
  • la cholestyramine;
  • le clobazam;
  • le clofibrate;
  • la clomipramine;
  • la clonidine;
  • le conivaptan;
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, la prednisone);
  • le cotrimoxazole;
  • la cyclosporine;
  • la dacarbazine;
  • le dasatinib;
  • les dérivés de l'acide rétinoïque (vitamine A);
  • l'éfavirenz;
  • le felbamate;
  • la flutamide;
  • la griséofulvine;
  • l'hydrate de chloral;
  • l'imatinib;
  • les inhibiteurs de la protéase (par ex. le ritonavir, le saquinavir);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • l'isoniazide;
  • la lévothyroxine;
  • les médicaments antiépileptiques (par ex. la carbamazépine, la lamotrigine, le phénobarbital, la phénytoïne, le topiramate);
  • les médicaments antimigraines (par ex. la dihydroergotamine);
  • les médicaments antipsychotiques (par ex. l'halopéridol, la perphénazine, l'olanzapine);
  • les médicaments dont le nom se termine en « statine » (par ex. la l'atorvastatine, la pravastatine, la simvastatine);
  • les médicaments servant à traiter les affections de la glande thyroïde (par ex. la lévothyroxine, la thyroïde desséchée);
  • la mélatonine;
  • la mépéridine;
  • le méthyldopa;
  • le métronidazole;
  • le millepertuis;
  • la mirtazapine;
  • le modafinil;
  • le mycophénolate;
  • la néfazodone;
  • la névirapine;
  • la nitrofurantoïne;
  • les autres œstrogènes;
  • la pénicilline;
  • les phénothiazines (par ex. la chlorpromazine);
  • le pimozide;
  • la phénylbutazone;
  • le prucalopride;
  • la rasagiline;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • le ropinirole;
  • la tétracycline;
  • la théophylline (par ex. l'aminophylline, l'oxtriphylline, la théophylline);
  • la vitamine C (acide ascorbique);
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.