Uniprix
 
EN
  0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

 
Connexion
  Créer un compte Mot de passe oublié ?

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'oxybutynine appartient à la famille des médicaments appelés anticholinergiques. C'est également un médicament aux propriétés antispasmodiques. L'oxybutynine s'utilise pour soulager les symptômes associés à une vessie hyperactive, comme une miction impérieuse (besoin d'uriner sans délai), l'émission fréquente de petites quantités d'urine et l'incontinence par impériosité (irrépressible envie d'uriner causant une fuite ou l'incontinence). Le médicament agit en relâchant les muscles de la vessie. Il aide à diminuer les spasmes de la vessie, l'envie d'uriner et la fréquence des émissions de l'urine.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose usuelle de départ de l'oxybutynine à libération contrôlée est 5 mg à 10 mg pris 1 fois par jour, à la même heure chaque jour. Selon l'efficacité et les effets secondaires du médicament, votre médecin peut augmenter votre dose quotidienne par paliers de 5 mg chaque semaine, jusqu'à l'obtention d'une dose efficace bien tolérée. La dose maximale quotidienne est 30 mg.

Si vous prenez déjà de l'oxybutynine à libération immédiate, votre médecin pourrait vous faire passer à l'oxybutynine à libération contrôlée à une dose plus élevée que celles indiquées ici.

Ce médicament peut se prendre avec ou sans aliments.

Les comprimés doivent s'avaler entiers avec de l'eau ou un autre liquide. Ils ne doivent être ni mâchés, ni fractionnés ni écrasés.

Ce médicament est contenu dans un comprimé spécial qui libère l'oxybutynine à un rythme contrôlé. Ne vous inquiétez pas si vous remarquez quelque chose qui ressemble à un comprimé dans vos selles. Il s'agit tout simplement de l'enveloppe du comprimé qui reste après la libération du médicament dans le corps.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

5 mg
Chaque comprimé rond, jaune pâle, à libération prolongée, gravé « 5 XL », contient 5 mg de chlorure d'oxybutynine USP. Ingrédients non médicinaux : acétate de cellulose, chlorure de sodium, dioxyde de titane, hydroxypropylméthylcellulose, hydroxytoluène butylé, lactose, oxydes de fer synthétiques, oxyde de polyéthylène, polyéthylèneglycol, polysorbate 80 et stéarate de magnésium.

10 mg
Chaque comprimé rond, rose, à libération prolongée, gravé « 10 XL » contient 10 mg de chlorure d'oxybutynine USP. Ingrédients non médicinaux : acétate de cellulose, chlorure de sodium, dioxyde de titane, hydroxypropylméthylcellulose, hydroxytoluène butylé, lactose, oxydes de fer synthétiques, oxyde de polyéthylène, polyéthylèneglycol, polysorbate 80 et stéarate de magnésium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'oxybutynine ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'oxybutynine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • un saignement important qui altère la fonction cardiaque ou la circulation sanguine ;
  • une difficulté à amorcer le jet urinaire (rétention urinaire) ou une prédisposition à ce trouble ;
  • une atonie intestinale (paresse intestinale) due au vieillissement ou à une extrême faiblesse ;
  • un mégacôlon (gros intestin dilaté) ;
  • une myasthénie grave ;
  • un glaucome à angle fermé ou une prédisposition à ce trouble ;
  • une uropathie obstructive (un blocage du flux de l'urine) ;
  • un iléus paralytique (trouble causant une obstruction totale ou partielle de l'intestin) ;
  • une occlusion partielle ou totale du tractus gastrointestinal ou une prédisposition à ce trouble.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une vision floue,
  • de la constipation,
  • une diminution de la sudation,
  • une émission d'urine difficile,
  • des étourdissements,
  • de la somnolence,
  • une sécheresse de la bouche,
  • une gorge sèche ou des maux de gorge,
  • une peau sèche,
  • des gaz,
  • des maux de tête,
  • de la nausée,
  • une douleur gastrique,
  • de la fatigue,
  • des troubles du sommeil,
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • un mal de dos ;
  • de la confusion ;
  • des hallucinations ;
  • une élévation de la pression artérielle ;
  • un état de nervosité ;
  • des signes de perturbations du rythme cardiaque comme des étourdissements ou des palpitations (sensation de battements de cœur rapides, forts ou irréguliers) ;
  • des signes de dépression (par ex. des difficultés de concentration, des fluctuations de poids, des modifications du sommeil, une réduction de l'intérêt pour les activités qui étaient auparavant agréables, des pensées suicidaires) ;
  • des signes d'une infection des voies urinaires (par ex. une sensation de cuisson au passage de l'urine, du sang dans l'urine ou un besoin impérieux d'uriner accru) ;
  • une faiblesse inaccoutumée.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous prenez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Somnolence ou vision floue : l'oxybutynine peut causer de la somnolence ou une vision floue. Évitez les activités exigeant de la vigilance, comme conduire, faire fonctionner des machines, ou accomplir des tâches dangereuses, jusqu'au moment où vous aurez déterminé l'effet de l'oxybutynine sur vos capacités de réaction. L'alcool et d'autres médicaments qui causent la somnolence peuvent intensifier la somnolence induite par l'oxybutynine.

Troubles gastrointestinaux : l'oxybutynine peut aggraver le reflux gastro-œsophagien dû à une hernie hiatale et elle peut causer de graves problèmes intestinaux aux personnes atteintes de colite ulcéreuse. Les personnes atteintes de désordres du système digestif devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Maladies cardiaques : l'oxybutynine peut aggraver les symptômes d'une maladie cardiaque, d'une insuffisance cardiaque, des anomalies du rythme cardiaque et d'une pression artérielle élevée. L'oxybutynine peut aussi causer ou aggraver un problème du rythme cardiaque appelé allongement de l'espace QT. Si vous présentez les facteurs de risque d'un allongement de l'espace QT, vous ferez l'objet d'une surveillance médicale stricte. Si vous ressentez des symptômes comme des étourdissements, des palpitations, ou une syncope, arrêtez de prendre l'oxybutynine et sollicitez immédiatement des soins médicaux.

Coup de chaleur : l'oxybutynine entraîne une diminution de la sudation, un des moyens pour le corps de se rafraîchir. La prise d'oxybutynine par temps très chaud peut causer une fièvre, et même un coup de chaleur en raison de l'incapacité de l'organisme à suffisamment se rafraîchir. Lorsque vous suivez un traitement par oxybutynine, vous devriez prendre des précautions contre la chaleur excessive. Essayez de rester dans un environnement frais si possible, limitez le temps passé à l'extérieur et buvez beaucoup d'eau pour diminuer le risque de coup de chaleur.

Fonction rénale : les personnes atteintes d'une altération de la fonction rénale ou de maladie du rein devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction hépatique : les personnes atteintes d'une altération de la fonction hépatique ou de maladie du foie devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Augmentation du volume de la prostate : l'oxybutynine peut aggraver les symptômes d'augmentation de volume de la prostate. Les personnes atteintes d'une augmentation du volume de la prostate ou d'autres troubles liés à la prostate devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes de la thyroïde : l'oxybutynine peut aggraver les symptômes causés par un excès d'hormones thyroïdiennes. Les personnes atteintes d'hyperthyroïdie devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin au plus tôt.

Allaitement : on ignore si l'oxybutynine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : les aînés peuvent courir un plus grand risque d'effets secondaires quand ils utilisent l'oxybutynine et pourraient avoir besoin d'une dose plus faible du médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'oxybutynine et l'un des médicaments ci-après :

  • l'alcool ;
  • les antihistaminiques (par ex. la cétirizine, la chlorphéniramine, le dimenhydrinate, la diphenhydramine) ;
  • l'atropine ;
  • les antipsychotiques atypiques par ex. la quétiapine, la rispéridone) ;
  • la benztropine ;
  • la cyclobenzaprine ;
  • le donépézil ;
  • le flavoxate ;
  • la galantamine ;
  • l'ipratropium ;
  • l'itraconazole ;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine) ;
  • le miconazole ;
  • les inhibiteurs de la monoamine oxydase (par ex. la maprotiline, le moclobémide, la sélégiline) ;
  • la nabilone ;
  • les narcotiques (par ex. la morphine, la codéine) 
  • l'orphénadrine ;
  • d'autres médicaments qui induisent la somnolence ;
  • le chlorure de potassium, les suppléments de potassium ;
  • la rivastigmine ;
  • la scopolamine ;
  • la solifénacine ;
  • la thioridazine ;
  • le tiatropium ;
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine, la nortriptyline).

Si vous prenez l'un des médicaments ci-après consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.