Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'ibuprofène appartient à la classe des médicaments appelés médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il s'utilise pour traiter la fièvre et la douleur d'intensité légère ou modérée causée par l'inflammation. On croit qu'il agit en interrompant la production des prostaglandines, lesquelles sont responsables de l'inflammation.

L'ibuprofène peut être utilisé pour soulager la douleur et l'inflammation associées à l'arthrite, aux crampes menstruelles, aux entorses, aux foulures, aux maux de dos, aux maux de tête, à la migraine, aux douleurs musculaires, au mal de gorge, au rhume et à la grippe et, enfin, au mal de dents.

Dans le cas des enfants de moins de 12 ans, l'ibuprofène sert à traiter la fièvre et la douleur causées par le rhume, le mal de gorge, le mal d'oreille et la vaccination.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose d'ibuprofène recommandée pour les adultes est de 200 mg à 400 mg toutes les 4 à 6 heures au besoin. La dose quotidienne maximale est de 1 200 mg.

Pour les enfants, la dose d'ibuprofène est fonction du poids et de l'âge. Demandez à votre médecin ou au pharmacien de vous donner de l'information précise sur la dose. Les enfants ne doivent pas prendre plus de 40 mg/kg de poids corporel par jour.

Afin de réduire au minimum les effets secondaires comme les brûlures et les dérangements d'estomac, prenez l'ibuprofène avec de la nourriture ou du lait. Il faut bien agiter la suspension avant de mesurer la dose du médicament. Utilisez une seringue orale pour mesurer chaque dose, car vous obtiendrez une mesure plus juste qu'avec des cuillerées à thé de ménage.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la chaleur et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Comprimés/Caplets (enrobés de sucre)
Chaque comprimé/caplet dragéifié, de couleur brune contient 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : acide stéarique, amidon de maïs, amidon prégélatinisé, benzoate de sodium, cellulose microcristalline, cire d'abeille, cire de carnauba, croscarmellose sodique, dioxyde de silicium, dioxyde de titane, éthoxyéthanol, glaçage pharmaceutique, gomme laque, laurylsulfate de sodium, lécithine, monoglycérides acétylés, oxydes de fer, parabènes, povidone, saccharose et siméthicone.

Gel Caplets
Chaque gélule brunâtre, enrobée de gélatine contient 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : acide stéarique, amidon de maïs, amidon prégélatinisé, croscarmellose sodique, dioxyde de silicium, dioxyde de titane, gallate de propyle, gélatine, glycérine, hypromellose, jaune nº 6 FD&C, laurylsulfate de sodium, oxydes de fer, propylèneglycol, rouge nº 40 FD&C, triacétine et triglycérides à chaîne moyenne.

Liqui-Gels
Une gélule transparente, verte, enrobée de gélatine contient 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : dioxyde de titane, eau purifiée, gélatine, hydroxyde de potassium, phtalate d'acétate de polyvinyle, polyéthylèneglycol, propylèneglycol, sorbitanne, sorbitol et vert FD&C nº 3.

Caplets Extra-Fort
Chaque caplet enrobé d'une pellicule brune contient 400 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, croscarmellose sodique, hydroxypropylméthylcellulose, oxydes de fer, lécithine, gomme laque, polyéthylèneglycol, amidon prégélatinisé, propylèneglycol, dioxyde de silicium, siméthicone, laurylsulfate de sodium, acide stéarique, talc et dioxyde de titane.

Advil Muscles et articulations
Chaque comprimé enrobé d'une pellicule brune contient 400 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, croscarmellose sodique, hydroxypropylméthylcellulose, oxydes de fer, lécithine, gomme laque, polyéthylèneglycol, amidon prégélatinisé, propylèneglycol, dioxyde de silicium, siméthicone, laurylsulfate de sodium, acide stéarique, talc et dioxyde de titane.

Liqui-Gels Extra-Fort
Une gélule transparente et ovale contient 400 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : gélatine, oxyde de fer, lécithine, triglycérides à chaîne moyenne, polyéthylèneglycol, phtalate d'acétate de polyvinyle, hydroxyde de potassium, propylèneglycol, eau purifiée, sorbitane et sorbitol.

Gouttes pédiatriques (suspension) Advil et Gouttes pédiatriques (suspension) Advil Fièvre due au rhume ou à la grippe

Raisin - sans colorant
5 mL de suspension de couleur blanche ou blanc cassé contiennent 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, sorbitol, saccharose et gomme de xanthane.

Fruits
5 mL de suspension translucide de couleur rouge à saveur de fruits contiennent 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, rouge nº 40 FD&C, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, sorbitol, saccharose et gomme de xanthane.

Raisin
5 mL de suspension translucide de couleur pourpre à saveur de fruits contiennent 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, bleu nº 1 FD&C, rouge nº 40 FD&C, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, sorbitol, saccharose et gomme de xanthane.

Suspension Advil pour enfants et suspension Advil pour enfants Fièvre due au rhume ou à la grippe

Framboise bleue
5 mL de suspension translucide de couleur bleue à saveur de fruits contiennent 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, bleu nº 1 FD&C, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, citrate de sodium, sorbitol, saccharose et gomme de xanthane.

Raisin - sans colorant
5 mL de suspension de couleur blanche ou blanc cassé contiennent 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, sorbitol, saccharose, eau et gomme de xanthane.

Fruits
5 mL de suspension translucide de couleur rouge à saveur de fruits contiennent 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, rouge nº 40 FD&C, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, sorbitol, saccharose, eau et gomme de xanthane.

Raisin
5 mL de suspension translucide de couleur pourpre à saveur de fruits contiennent 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : saveurs artificielles, acide citrique, EDTA disodique, bleu nº 1 FD&C, rouge nº 40 FD&C, glycérine, cellulose microcristalline, polysorbate 80, benzoate de sodium, carboxyméthylcellulose sodique, sorbitol, saccharose, eau et gomme de xanthane.

Comprimés à croquer Advil Junior et Comprimés à croquer Advil Junior Fièvre due au rhume ou à la grippe

Fruits
Un comprimé plat et rond de 1,25 cm (½ po), au rebord biseauté, de couleur rouge bigarrée, portant « Advil 100 » inscrit d'un côté et divisé en deux parties égales de l'autre côté, contient 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : aspartame (contient de la phénylalanine), phtalate d'acétylcellulose, laque rouge nº 27 FD&C, laque rouge nº 40 FD&C, gélatine, Magnasweet, stéarate de magnésium, mannitol, cellulose microcristalline, saveurs naturelles et artificielles, dioxyde de silicium et glycolate d'amidon sodique.

Raisin
Un comprimé plat et rond de 1,25 cm (½ po), au rebord biseauté, de couleur pourpre bigarrée, portant « Advil 100 » inscrit d'un côté et divisé en deux parties égales de l'autre côté, contient 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : aspartame (contient de la phénylalanine), phtalate d'acétylcellulose, laque rouge nº 30 FD&C, laque bleue nº 2 FD&C, gélatine, Magnasweet, stéarate de magnésium, mannitol, cellulose microcristalline, saveurs naturelles et artificielles, dioxyde de silicium et glycolate d'amidon sodique.

Framboise bleue
Un comprimé plat et rond de 1,25 cm (½ po), au rebord biseauté, de couleur bleue bigarrée, portant « Advil 100 » inscrit d'un côté et divisé en deux parties égales de l'autre côté, contient 100 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : aspartame (contient de la phénylalanine), phtalate d'acétylcellulose, laque bleue nº 1 FD&C, laque bleue nº 2 FD&C, gélatine, Magnasweet, stéarate de magnésium, mannitol, cellulose microcristalline, saveurs naturelles et artificielles, dioxyde de silicium et glycolate d'amidon sodique.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'ibuprofène ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une fonction hépatique grandement réduite ou une maladie du foie ;
  • une grossesse ;
  • des polypes nasaux ; des antécédents d'asthme, de réaction allergique ou de réaction de type allergique (par ex. une difficulté à respirer, une respiration sifflante, une éruption cutanée avec démangeaisons ou encore une enflure du visage, de la gorge ou de la langue) après la prise d'AAS (acide acétylsalicylique) ou d'un autre AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien, par ex. le kétorolac, l'indométhacine, le naproxène) ;
  • une fonction rénale gravement réduite ou une maladie des reins ;
  • la présence de lupus érythémateux aigu disséminé ;
  • la prise actuelle d'autres AINS ;
  • un ulcère gastroduodénal évolutif, des antécédents d'ulcères à répétition ou une maladie inflammatoire évolutive de l'appareil digestif (par ex. la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse).

Il ne faut pas donner ce médicament aux enfants qui ont une atteinte rénale ou qui ont subi une importante perte de liquide.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissent :

  • des brûlures d'estomac ;
  • de la constipation ;
  • des crampes abdominales ou gastriques, une douleur ou une sensation de gêne (légère à modérée) ;
  • une diarrhée ;
  • des étourdissements, de la somnolence ou une sensation de tête légère ;
  • un état de nervosité ;
  • des gaz ;
  • de l'indigestion ;
  • des maux de tête (légers à modérés) ;
  • de la nausée ;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de l'asthme (par ex. une respiration sifflante, un essoufflement ou un serrement dans la poitrine) ;
  • des changements dans la couleur de l'urine (par ex. plus foncée, rouge ou brune) ou dans sa quantité ;
  • de la confusion ;
  • des démangeaisons ou de l'urticaire ;
  • une dépression ;
  • une douleur lors du passage d'urine ou une difficulté à uriner ;
  • une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes ;
  • une éruption cutanée ;
  • une perte de l'appétit ;
  • des problèmes auditifs (par ex. un bourdonnement d'oreille) ;
  • des selles sanglantes ou noirâtres et goudronneuses ;
  • une sensibilité à la lumière du soleil (un coup de soleil, des cloques, une éruption cutanée, une rougeur, des démangeaisons, une décoloration ou des changements de la vue) ;
  • une sinusite (par ex. une congestion nasale) ;
  • des symptômes de la grippe (des frissons, une fièvre ou des douleurs musculaires) accompagnés d'une éruption cutanée ;
  • une vision floue ou des anomalies du champ visuel ;
  • le vomissement de sang.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes de réaction allergique (de l'urticaire, des démangeaisons, une difficulté à respirer ou une enflure du visage, de la bouche, de la langue ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Équilibre des liquides et des électrolytes : une rétention de liquide et un œdème ont été signalés lors de la prise de ce médicament. Faites preuve de prudence si vous prenez de l'ibuprofène dans les circonstances suivantes :

  • une maladie rénale ou une altération de la fonction rénale ;
  • une pression artérielle élevée ;
  • le rétablissement à la suite d'une opération chirurgicale ayant nécessité une anesthésie générale ;
  • tout autre trouble pouvant mener à la rétention de liquide ;
  • certains troubles cardiaques (par ex. une insuffisance cardiaque congestive).

Fonction rénale : l'emploi de longue durée d'ibuprofène peut accroître le risque d'une diminution de la fonction rénale. Les personnes les plus susceptibles de se trouver dans cette situation sont celles qui ont déjà une maladie du rein, une maladie du foie ou une insuffisance cardiaque ; celles qui prennent des diurétiques (des pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine) et les aînés.

Si vous avez une insuffisance rénale grave ou une maladie rénale, vous ne devriez pas prendre d'ibuprofène.

Taux de potassium : la prise d'un anti-inflammatoire non stéroïdien (ou AINS), y compris d'ibuprofène, peut faire augmenter le taux de potassium dans le sang. Le risque est plus grand dans le cas des personnes âgées, des personnes atteintes de troubles comme le diabète ou l'insuffisance rénale, ou encore de celles qui prennent un bêtabloquant (par ex. le métoprolol), un inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (par ex. le ramipril) ou certains diurétiques (pilules « pour l'eau »).

Troubles gastro-intestinaux : certains troubles de l'estomac (par ex. un ulcère, une perforation ou un saignement) ont déjà été signalés pendant le traitement avec ce médicament. Ces complications peuvent se produire à tout moment, et elles sont quelquefois assez graves pour exiger des soins médicaux immédiats.

Le risque d'ulcère et de saignement augmente dans le cas des personnes qui prennent une dose élevée d'ibuprofène durant une longue période. De plus, la consommation d'alcool augmente la probabilité de problèmes d'estomac. Ne consommez pas d'alcool pendant que vous prenez ce médicament.

Si vous êtes sujet à l'irritation de l'estomac et des intestins, et plus particulièrement si vous avez déjà eu un ulcère d'estomac, du sang dans les selles, une diverticulose ou une autre maladie inflammatoire de l'estomac ou de l'intestin (par ex. la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

En cas de symptômes ou de signes évocateurs d'un ulcère ou de saignement dans l'estomac (selles noires et d'aspect goudronneux), cessez de prendre ce médicament et communiquez immédiatement avec votre médecin. Ces réactions peuvent se produire n'importe quand pendant le traitement, sans avertissement.

Troubles médicaux : en cas d'atteinte cardiaque, d'insuffisance cardiaque, d'hypertension artérielle, de diabète, de trouble de la thyroïde, de glaucome ou d'hypertrophie de la prostate, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : on recommande de ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse.

Allaitement : une petite quantité de ce médicament peut passer dans le lait maternel. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Une interaction pourrait se produire entre l'ibuprofène et l'un des agents ci-après :

  • l'acétaminophène ;
  • l'acide acétylsalicylique ;
  • d'autres AINS (par ex. le kétorolac, l'indométhacine, le naproxène) ;
  • les anticoagulants (par ex. la daltéparine, l'énoxaparine, l'héparine, la tinzaparine, la warfarine) ;
  • les antidiabétiques (par ex. le gliclazide, le glyburide) ;
  • la cholestyramine ;
  • le clopidogrel ;
  • le colestipol ;
  • la cyclosporine ;
  • la digoxine ;
  • les diurétiques (par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide) ;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA (l'énalapril, le lisinopril, le ramipril) ;
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine) ;
  • l'insuline ;
  • le lithium ;
  • le méthotrexate ;
  • la phénytoïne.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.