0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La capécitabine appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer, que l'on appelle antinéoplasiques, et elle se classe plus précisément parmi le groupe des antinéoplasiques désignés antimétabolites. La capécitabine combat le cancer en tuant les cellules cancéreuses et en empêchant leur croissance. Elle s'utilise habituellement seule ou en association avec d'autres médicaments pour soigner certains types de cancer du sein ainsi que le cancer colorectal.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de capécitabine recommandée varie en fonction de la masse corporelle. La capécitabine se donne normalement en 2 doses égales 2 fois par jour pendant 2 semaines, suivies par une période de repos d'1 semaine. Ce cycle se répète jusqu'à ce que le médecin juge que le traitement est terminé.

Les comprimés de comprimés de capécitabine doivent être avalés avec de l'eau dans les 30 minutes qui suivent un repas.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous vomissez peu de temps après l'avoir pris, consultez votre médecin pour savoir si vous devriez reprendre plus de médicament ou non. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Non seulement la capécitabine interfère avec la croissance des cellules cancéreuses, mais elle peut aussi parasiter l'action de vos cellules normales. Cela peut causer un certain nombre d'effets secondaires, dont des lésions dans la bouche. Surveillez l'apparition des effets secondaires et signalez-les à votre médecin comme il est suggéré dans la section : « Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament? »

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière directe et de la chaleur, et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

150 mg
Chaque comprimé pêche pâle, biconvexe, pelliculé, oblong, portant l'inscription « XELODA » gravée sur une face et « 150 » sur l'autre, contient 150 mg de capécitabine. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, hydroxypropylméthylcellulose, lactose anhydre, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, oxyde de fer rouge synthétique, oxyde de fer jaune synthétique, talc et dioxyde de titane.

500 mg
Chaque comprimé pêche, biconvexe, pelliculé, oblong, portant l'inscription « XELODA » gravée sur une face et « 500 » sur l'autre, contient 500 mg de capécitabine. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, hydroxypropylméthylcellulose, lactose anhydre, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, oxyde de fer rouge synthétique, oxyde de fer jaune synthétique, talc et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la capécitabine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la capécitabine, au 5-fluorouracile ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un déficit connu en dihydropyrimidine-déshydrogénase;
  • une fonction rénale gravement réduite.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de la constipation,
  • des étourdissements,
  • des brûlures d'estomac,
  • une perte de l'appétit,
  • une diarrhée légère,
  • des nausées ou des vomissements légers.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur abdominale ou gastrique;
  • de la diarrhée (durant la nuit ou plus de 4 fois durant la journée);
  • des cloques, une desquamation, de la rougeur ou une enflure de la paume de la main ou de la plante du pied (légères);
  • une irritation, un gonflement, des lésions ou des ulcères dans la bouche;
  • un engourdissement, de la douleur, des picotements ou toute autre sensation inhabituelle dans la paume de la main ou la plante du pied;
  • de fortes nausées accompagnées d'une perte de l'appétit;
  • des vomissements graves;
  • des signes d'infection (par ex. une fièvre, des frissons, un mal de gorge, de la toux, une émission de l'urine difficile);
  • une éruption ou une démangeaison cutanée;
  • une enflure des doigts, des pieds ou de la partie inférieure des jambes;
  • un saignement ou des ecchymoses inaccoutumés (par ex. un saignement des gencives, du sang dans l'urine, des saignements de nez, ou des coupures qui prennent plus longtemps avant d'arrêter de saigner);
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • un rythme cardiaque anormal;
  • une douleur thoracique;
  • les signes d'une réaction allergique grave (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge ou de la langue).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

Le 3 décembre 2013

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi de Xeloda (capécitabine). Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Diarrhée ou déshydratation : ce médicament entraîne fréquemment de la diarrhée. Si vous développez une diarrhée (soit plus de 4 épisodes par jour, soit au cours de la nuit), contactez votre médecin. Votre médecin surveillera l'apparition de signes indicateurs d'une déshydratation.

Syndrome main-pied : ce médicament peut provoquer le syndrome main-pied ou érythrodysesthésie palmo-plantaire (un engourdissement, de la rougeur, une sensation de picotements, de cuisson ou de douleur dans les mains et les pieds, des cloques ou une desquamation dans les mains et les pieds). Si vous observez l'un de ces symptômes, contactez votre médecin. Si ces symptômes sont graves et vous empêchent de marcher correctement ou vous perturbent dans d'autres activités quotidiennes, cessez de prendre ce médicament et contactez votre médecin immédiatement.

Maladie cardiaque : les personnes ayant des antécédents de maladie cardiaque sont plus susceptibles de présenter des effets secondaires touchant le cœur lorsqu'elles prennent ce médicament.

Fonction rénale : les personnes dont la fonction rénale est altérée devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Les personnes qui ont une fonction rénale modérément ou gravement diminuée auront besoin de doses plus faibles de capécitabine.

Fonction hépatique : les personnes dont la fonction hépatique est altérée devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : ce médicament peut être nocif pour le bébé s'il est utilisé pendant la grossesse. Une femme traitée par la capécitabine devrait éviter de devenir enceinte. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la capécitabine passe dans le lait maternel. En raison des risques associés à ce médicament, les femmes qui prennent la capécitabine ne devraient pas allaiter.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 18 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la capécitabine et l'un des agents ci-après :

  • l'échinacée,
  • le léflunomide,
  • la leucovorine,
  • les vaccins vivants (par ex. le BCG, le vaccin contre la typhoïde, le vaccin antiamaril pour la prévention de la fièvre jaune),
  • le natalizumab,
  • d'autres médicaments contre le cancer,
  • la phénytoïne,
  • le pimécrolimus,
  • certains antiacides,
  • le tacrolimus,
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.