0
Votre liste d'achat

Total $0 Tx. Excl.

English
 

Lexique des médicaments

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le salbutamol appartient à la classe de médicaments appelés bronchodilatateurs, et plus précisément à celle des agonistes β2-adrénergiques. Ce médicament est utilisé pour traiter l'asthme, la bronchite chronique et certains autres désordres respiratoires.

On utilise également les inhalations de salbutamol pour prévenir les crises d'asthme provoquées par l'exercice. Il agit en détendant les muscles des parois des petites voies respiratoires des poumons. Cela aide à ouvrir les voies respiratoires et à faciliter la respiration.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Aérosol inhalateur : la dose habituelle pour le soulagement des symptômes d'asthme est d'une (1) à 2 inhalations (aussi appelées « bouffées ») pour les personnes de 12 ans et plus et d'une bouffée pour les enfants de 6 à 11 ans. Des bouffées supplémentaires peuvent s'avérer nécessaires pour soulager les symptômes d'une crise plus intense.

La dose habituelle pour le traitement à long terme de l'asthme est d'une (1) à 2 bouffées (ou 1 bouffée pour les enfants de 4 ans et plus) 4 fois par jour. La dose quotidienne maximale est de 8 bouffées pour les adultes et 4 bouffées pour les enfants.

Pour la prévention de l'asthme d'effort, la dose habituelle est de 2 bouffées avant l'exercice pour les adultes et d'une (1) bouffée avant l'exercice pour les enfants.

Solution utilisée dans le nébulisateur : pour les personnes de plus de 12 ans, la dose habituelle est de 2,5 mg à 5,0 mg jusqu'à 4 fois par jour. Pour les enfants de 5 à 12 ans, la dose habituelle est de 2,5 mg jusqu'à 4 fois par jour.

Diskus : la dose habituelle pour soulager les symptômes d'asthme pour les adultes et les enfants de 4 ans et plus est d'une (1) inhalation au besoin. La dose habituelle pour le traitement à long terme de l'asthme est d'une (1) inhalation 3 à 4 fois par jour. La dose quotidienne maximale est de 4 bouffées par jour. Pour la prévention de l'asthme d'effort, la dose habituelle est d'une (1) inhalation 15 minutes avant l'exercice.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Pour vous assurer de vous administrer la dose appropriée de ce médicament, demandez à votre médecin, votre pharmacien ou à un autre professionnel de la santé de vous expliquer comment bien utiliser l'inhalateur, le Diskus ou le nébulisateur.

L'utilisation de ces systèmes d'inhalation par les enfants repose sur leur capacité à bien apprendre comment se servir de façon appropriée de ces appareils. Pendant l'inhalation, les enfants doivent être aidés ou supervisés par un adulte qui sait comment bien utiliser l'appareil. Pour les inhalateurs, il se peut que votre médecin vous recommande d'utiliser un Spacer pour s'assurer que le médicament est utilisé de façon appropriée.

Il est très important de ne pas excéder la dose prescrite. Si ce médicament est efficace pendant moins de 3 heures ou si vous remarquez une aggravation subite de votre respiration, communiquez immédiatement avec votre médecin. Si vous devez utiliser plus de médicament qu'à l'habitude, communiquez avec votre médecin.

Ayez toujours votre inhalateur de salbutamol à votre portée afin de pouvoir l'utiliser immédiatement en cas de crise d'asthme.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous utilisez du salbutamol en inhalation de façon régulière et que vous omettez une dose, prenez votre dose dès que possible et suivez votre échéancier habituel par la suite. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants. Les contenus de l'inhalateur aérosol sont sous pression et ils peuvent exploser si on les chauffe. Ne placez pas la bouteille dans de l'eau chaude, près des radiateurs, des fourneaux ou d'autres sources de chaleur. Le Diskus doit être conservé dans un endroit sec à une température égale ou inférieure à 30 °C. La solution pour le respirateur et les nébules doivent être gardées à l'abri de la lumière. La solution pour le respirateur qui n'a pas été utilisée au cours du mois qui suit l'ouverture du contenant doit être jetée en prenant les précautions appropriées.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Solution pour respirateur

Chaque mL de solution stérile contient 5 mg de salbutamol. Ingrédients non médicinaux : eau purifiée, chlorure de benzalkonium (comme agent de conservation), acide sulfurique et eau stérile.

Doses unitaires de solutions pour respirateur (Polyneb)

0,5 mg par mL
Chaque dose unitaire (Polyneb) de solution isotonique stérile contient 1,25 mg de salbutamol dans 2,5 mL, au pH de 3,5 à 4,5. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium, acide sulfurique, eau pour injection et azote liquide pour usage médical.

1 mg par mL
Chaque dose unitaire (Polyneb) de solution isotonique stérile contient 2,5 mg de salbutamol dans 2,5 mL, au pH de 3,5 à 4,5. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium, acide sulfurique, eau pour injection et azote liquide pour usage médical.

2 mg par mL
Chaque dose unitaire (Polyneb) de solution isotonique stérile contient 5 mg de salbutamol dans 2,5 mL, au pH de 3,5 à 4,5. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium, acide sulfurique, eau pour injection et azote liquide pour usage médical.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le salbutamol en inhalation dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au salbutamol ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie au lactose, à la protéine du lait ou au lait (pour le Diskus seulement).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes employant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une toux;
  • des troubles du sommeil;
  • des étourdissements;
  • de la somnolence;
  • de la sécheresse ou de l'irritation de la gorge;
  • une accélération du rythme cardiaque (habituellement temporaire);
  • de la fatigue;
  • des bouffées de chaleur;
  • des maux de tête;
  • de l'irritabilité;
  • de la nausée;
  • un état de nervosité;
  • de l'agitation;
  • des tremblements;
  • des infections virales du nez et de la gorge (fièvre, maux de gorge, écoulements nasaux);
  • de la faiblesse.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de la difficulté à uriner;
  • une pression artérielle élevée;
  • des crampes musculaires;
  • une sensation de rotation du corps;
  • des signes attribuables à une réduction des taux sanguins de potassium (par ex. des battements cardiaques irréguliers ou très forts, des crampes musculaires constantes, de la douleur musculaire ou de la faiblesse);
  • des vomissements.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • de la douleur ou un inconfort à la poitrine;
  • des étourdissements graves;
  • des symptômes d'une grave réaction allergique (par ex. de l'urticaire; une enflure des lèvres, du visage, de la langue ou de la gorge; des difficultés respiratoires; un évanouissement; une accentuation des sifflements respiratoires ou des serrements à la poitrine);
  • une détérioration des problèmes respiratoires.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Contrôle de l'asthme : si votre dose habituelle de ce médicament ne semble plus être aussi efficace qu'auparavant ou si vous utilisez plus du médicament que dans le passé, il se peut que votre asthme s'aggrave. Si cela se produit, communiquez avec votre médecin.

Diabète : l'administration du salbutamol par un nébulisateur peut augmenter les taux de sucre sanguins. Si vous faites du diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Difficulté respiratoire : chez certaines personnes, ce médicament et certains autres médicaments inhalés peuvent provoquer des difficultés respiratoires et une augmentation des sifflements respiratoires. Si cela se produit, cessez d'utiliser ce médicament et consultez immédiatement un médecin.

Maladies cardiaques : lorsqu'il est utilisé par des personnes atteintes d'affections cardiaques, le salbutamol peut provoquer des complications cardiaques comme certaines maladies cardiaques, des anomalies du rythme cardiaque et de l'hypertension artérielle.

Si vous souffrez de l'une de ces affections, vous devriez discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Baisse du taux de potassium sanguin : l'administration du salbutamol peut provoquer une baisse des taux sanguins de potassium. Si vous ressentez de la faiblesse, de la fatigue, des crampes musculaires, de la nausée ou des vomissements pendant que vous recevez ce médicament, dites-le à votre médecin. Si nécessaire, votre médecin fera des analyses sanguines pour mesurer vos taux de potassium.

Convulsions : le salbutamol peut augmenter le risque de convulsions, en particulier pour les personnes atteintes de désordres convulsifs. Si vous souffrez de crises convulsives, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, comment votre affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Maladie thyroïdienne : le salbutamol peut augmenter l'activité de la glande thyroïde. Cela peut représenter un problème pour les personnes atteintes d'une hyperactivité de la thyroïde.

Si vous êtes atteint d'hyperthyroïdie (une affection caractérisée par une hyperactivité de la glande thyroïde), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Utilisation d'agents anti-inflammatoires : d'après les guides de pratique clinique actuels sur le traitement de l'asthme, vous devez également utiliser des médicaments anti-inflammatoires (par ex. des corticostéroïdes comme de la béclométhasone, du budésonide ou de la fluticasone) si vous prenez plus de 3 doses de salbutamol par semaine (sans compter les doses servant à prévenir l'asthme d'effort). Si votre asthme s'aggrave (si vous devez utiliser le salbutamol plus fréquemment ou s'il cesse d'agir), communiquez avec votre médecin.

Grossesse : bien que le salbutamol soit souvent utilisé pendant la grossesse, il n'existe aucune étude bien contrôlée pour démontrer son innocuité. Ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous prenez ce médicament, prenez contact avec votre médecin.

Allaitement : on ignore si le salbutamol passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : l'innocuité et l'efficacité de l'utilisation de l'inhalateur de salbutamol n'a pas été établie pour les enfants de moins de 4 ans. Ni l'innocuité ni l'efficacité de la solution utilisée dans le nébulisateur n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 5 ans. Tous les enfants doivent être supervisés par un adulte lorsqu'ils utilisent ce médicament.

Il arrive, très rarement, que ce médicament provoque de l'hyperactivité, des troubles du sommeil et des changements dans le comportement des enfants. Si cela se produit, communiquez avec le médecin de l'enfant.

Aînés : les personnes âgées peuvent être plus susceptibles de subir une baisse du taux de potassium sanguin ou des problèmes cardiaques lors de l'utilisation de salbutamol. Il se peut que votre médecin vous suggère une dose plus faible pour réduire le risque de ces problèmes.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le salbutamol, et l'un des médicaments ci-après :

  • l'aminophylline;
  • l'atomoxétine;
  • les bêtabloquants (par ex. le propranolol, le labétalol, le nadolol, le sotalol);
  • la bétahistine;
  • la caféine;
  • le carvédilol;
  • certains diurétiques (par ex. l'hydrochlorothiazide, le furosémide);
  • la dextroamphétamine;
  • la digoxine;
  • la dipivéfrine;
  • la dobutamine;
  • la dopamine;
  • l'épinéphrine;
  • le méthylphénidate;
  • les inhibiteurs de la monoamine oxydase (par ex. la phénelzine, la tranylcypromine, le moclobémide, la sélégiline);
  • le nabilone;
  • la naphazoline;
  • la noradrénaline;
  • d'autres bronchodilatateurs (par ex. le salmétérol, la terbutaline);
  • l'oxymétazoline;
  • la phényléphrine;
  • la pseudoéphédrine;
  • la théophylline;
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine, la nortriptyline);
  • la xylométazoline.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

Les pharmaciens sont les seuls responsables de l’exercice de la pharmacie. Les services en pharmacie présentés sur cette page vous sont offerts par les pharmaciens propriétaires affiliés à Uniprix.